Vu de Paris, l’Afrique de l’Ouest débranchée

14/05/2011
Vu de Paris, l’Afrique de l’Ouest débranchée

La rupture d’un câble à fibre optique au large du Bénin affecte depuis lundi les connexions à internet et les télécommunications internationales au Bénin, au Burkina Faso, au Niger, au Nigeria et au Togo. Libération, paru samedi à Paris, revient sur cet incident parlant même d’une région « coupée du monde ». Des journaux privés de Lomé ont accusé vendredi Togo Telecom, l’opérateur public et le fournisseur de l’ADSL, d’être à l’origine des problèmes. Il n’en est rien. Le responsable est la vigie du port de Cotonou qui ne s’est pas aperçu à temps qu’un porte conteneurs jetait l’ancre sur le câble.
Libération rappelle qu’un scénario similaire s’était produit en 2009. Un bateau spécialisé est attendu sur zone ce week-end pour effectuer les réparations estimées à 200 millions de Fcfa. Tout devrait être fixé en milieu de semaine prochaine.
Le quotidien français explique que si cette panne géante affecte les accros du surf au Bénin, elle est surtout très pénalisante pour l’activité économique. La Douane, les transitaires maritimes et les sociétés de transfert d’argent comme Western Union ont d’énormes difficultés à travailler à tel point que certaines envoient leurs collaborateurs au Togo pour se connecter. Car Togo Telecom a réagi plus vite que les autres opérateurs régionaux en achetant de la bande passante à des fournisseurs alternatifs.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Ca va être compliqué

Sport

Le sélectionneur des Eperviers, Claude Leroy multiplie les séances d’entrainement avant la rencontre contre l’Algérie le 18 novembre prochain.

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.