L'Union va répondre aux besoins urgents

07/05/2020
L'Union va répondre aux besoins urgents

Abdallah Boureima

La réunion des ministres de la santé des Etats membres de l’UEMOA, s’est déroulée jeudi par visioconférence.

Les huit ministres - dont le Pr Moustafa Mijiyawa pour le Togo - doivent à présent formuler des propositions concrètes pour la mise en œuvre des instructions des chefs d’Etat. 

L’objectif est aussi d’identifier les besoins urgents d’appui que l’Union pourrait apporter aux pays membres au regard des ressources dont elle dispose.

Selon le Président de la Commission de l’UEMOA qui a présidé la rencontre, 

‘L’impact négatif du covid-19 sur le commerce international et sur l’emploi n’a aucun équivalent dans l’histoire de l’humanité. Tous les domaines de la vie économique et sociale s’en trouvent bouleversés. Il convient donc de prendre la pleine mesure de la situation et d’agir rapidement, vigoureusement et collectivement’, a déclaré Abdallah Boureima, le président de la Commission de l’UEMOA, à l’ouverture des travaux.

Selon les statistiques de l’OMS, à l’échelle de l’UEMOA à la date du 5 mai 2020, la pandémie du Covid-19 a touché 5.539 personnes avec 158 décès enregistrés, soit un taux de létalité de 2,9%.

Sur le plan économique, le FMI prévoit une récession de l’économie mondiale.

En ce qui concerne l’espace UEMOA, le taux de croissance prévu à 6,6% pourrait s’établir à 2,7% cette année du fait des effets de la pandémie et du frein porté à l’activité économique.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Délinquance transfrontalière

Faits divers

Neuf personnes ont été arrêtées par la police. La petite bande avait l’habitude de commettre ses méfaits à Lomé avant de repartir au Ghana.

Des spécialistes pour assurer un développement durable

Environnement

Le ministère de l’Environnement va recruter par concours 750 spécialistes de la protection de la nature.

Une initiative qui arrive à maturité

Coopération

L’initiative Muskoka (Projet d’amélioration de la santé maternelle et infantile) a été lancée il y a 5 ans.

Une politique d’inclusion maîtrisée

Développement

98 milliards de Fcfa, c’est le montant des crédits accordés depuis 7 ans par le Fonds national de la finance inclusive (FNFI).