Ouattara salue la maturité politique des Etats membres

12/07/2019
Ouattara salue la maturité politique des Etats membres

Alassane Ouattara (G) et Faure Gnassingbé vendredi à Abidjan

La XXIe session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UEMOA (Union économique et monétaire ouest-africaine) s’est achevée vendredi en fin de journée à Abidjan.

Les participants, dont Faure Gnassingbé, ont engagé l’Union à poursuivre les réformes en vue de respecter ensemble les critères de convergence pour l’adoption de la nouvelle monnaie de la Cédéao. Il a également été question d’intégration, de sécurité et de stabilité politique.

Le président de l’UEMOA, Alassane Ouattara, a salué la maturité démocratique des Etats membres et félicité en particulier le Bénin, la Guinée-Bissau et le Togo pour le bon déroulement des récentes élections.

‘Je suis persuadé que les échéances électorales en 2020, dans d’autres pays de notre espace communautaire, se tiendront dans un climat apaisé’, a déclaré le N°1 ivoirien.

Des élections présidentielles auront lieu au Togo et en Côte d’Ivoire l’année prochaine.

Lors de la cérémonie de clôture, M. Ouattara a rappelé les performances économiques ‘remarquables’ enregistrées par l'UEMOA avec un taux de croissance de 6,6% en 2018 et exhorté les Etats membres à respecter l'ensemble des critères de convergence afin d'approfondir le processus d'intégration régionale et de rendre la croissance économique encore plus inclusive.

Le président togolais lors du sommet de l'UEMOA

Il a en outre souligné ‘la nécessité de l'ambition et du courage d'aller toujours plus loin, notamment en œuvrant à la réalisation effective d'un marché commun ouvert et concurrentiel’.

Le président ivoirien a salué l'engagement de ses pairs à apporter des réponses collectives et durables aux questions sécuritaires, économiques, d'intégration régionale et de fonctionnement des institutions en vue d'assurer le bien-être des populations.

Il s'est réjoui particulièrement de l'engagement des chefs d'Etat et de gouvernement à ‘renforcer la solidarité entre les Etats et à accroître la coopération sécuritaire face aux groupes terroristes qui n'ont d'autre but que de semer la peur et la psychose’.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les nouvelles ambitions de l'Institut français

Culture

L’Institut Français du Togo se modernise en profondeur pour mieux accueillir le public.

Trafic aérien : efficacité relative des tests PCR

Santé

Des tests de diagnostic PCR et même peut être salivaires seront exigés pour se rendre au Togo.

Processus complexe

Développement

Le chantier de réhabilitation de la route Lomé-Kpalimé (120 km) devrait débuter prochainement.

La politique de l'eau est en marche

Développement

700 millions de Fcfa, c’est le montant consacré à l’extension du réseau d’eau potable dans plusieurs quartiers de la capitale.