Le Togo préside le CPS

03/07/2018
Le Togo préside le CPS

Innovation institutionnelle

Déjà membre du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine, le Togo vient d'accéder à la présidence de cet organe calqué sur le modèle du Conseil de sécurité des Nations Unies.

La confiance accordée au Togo est le fruit de l’engagement du pays pour le maintien et de la paix et de la sécurité internationale. Ce choix est également le résultat de l’action déterminée menée par le  président Faure Gnassingbé sur la scène africaine.

Le Togo s’est imposé, ces dernières années, comme l’un des principaux contributeurs africains aux opérations de maintien de la paix en termes de personnels au sein des contingents de l’UA, de l’ONU et de la Cédéao. 

La présidence du CPS permettra au Togo de continuer à contribuer de façon efficace aux débats et discussions de cet organe dont l’objectif est de promouvoir la paix, la sécurité et la stabilité en Afrique, seuls capables d’assurer le développement.

Créé en 2004, le Conseil de paix et de sécurité est sans doute l’innovation institutionnelle la plus ambitieuse de l’Union africaine. 

Chargé de la prévention des conflits et du maintien de la paix, le CSP consacre le principe de ‘non-indifférence’, inspiré du ‘devoir d’ingérence’, en cas de violations graves des droits de l’homme par un Etat du continent.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Sable fin et déchets

Environnement

La magnifique plage de Lomé ressemble à un dépotoir. Les premiers responsables sont les habitants eux-mêmes. 

Sur un pied d'égalité avec les pays de l'OCDE

Développement

Mario Pezzini, le directeur du centre de développement de l’OCDE, a été reçu dimanche par Faure Gnassingbé.

Les artilleurs en formation

Coopération

Des instructeurs français en provenance du Sénégal viennent de recycler des officiers et sous-officiers artilleurs des Forces armées togolaises.

Le coup de gueule du ministre de la Santé

Santé

Moustapha Mijiyawa, le ministre de la Santé, a poussé un coup de gueule vendredi. Et il a bien raison.