Envoi d'une délégation à Bissau

02/03/2009
Envoi d'une délégation à Bissau

La Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao), dont le Togo est membre, dépêchera mardi en Guinée-Bissau une délégation ministérielle après les assassinats du président Joao Bernardo Vieira (photo) et du chef d'état-major des armées, a-t-elle annoncé lundi. "Le président de la Cédéao va dépêcher une délégation de ministres des Affaires étrangères, comprenant les ministres du Nigeria, du Burkina Faso, du Cap Vert, de la Gambie et du Sénégal, accompagnée par le président de la Commission de la Cédéao, mardi 3 mars", selon un communiqué de l'organisation dont le siège est à Abuja.

Cette délégation oeuvrera en faveur d'une succession constitutionnelle, a indiqué à des journalistes le président de la Commission de la Cédéao Ibn Chambas, après une réunion avec le président en exercice de l'organisation, le chef d'Etat nigérian Umaru Yar'Adua."Il y a un nouveau Parlement dans ce pays, un président du Parlement (...) une succession constitutionnelle veut que le président (du Parlement ndlr) assure la présidence par intérim et c'est ce sur quoi la Cédéao insistera", a-t-il déclaré.

Le président Vieira a été tué par balles par des militaires lundi au petit matin, quelques heures après un attentat à la bombe meurtrier contre le chef d'état-major des armées, le général Tagmé Na Waié.

Umaru Yar'Adua a condamné "dans les termes les plus forts" ces deux assassinats et appelé l'armée, les forces de sécurité et la population en Guinée-Bissau à faire preuve de retenue, selon le communiqué de la Cédéao.

"Ces évènements ont davantage affaibli la situation politique fragile en Guinée-Bissau", a-t-il estimé.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les pieds dans le sable

Tech & Web

Comme chaque année, Togo Cellulaire prend possession de la plage de Lomé du 18 août au 8 septembre.

Le pays est trop dépendant des appuis extérieurs

Santé

Plus de 11 milliards de Fcfa ont été consacrés au Togo à la lutte contre le sida en 2018.

Elevage : coup de pouce de l'Etat

Développement

300 éleveurs opérant à échelle familiale viennent de recevoir une aide de l’Etat.

Pour le moment, tout est calme

Environnement

Quand les éléments s’en mêlent, l’homme est démuni.