Jawara reprend du service

23/01/2007
Jawara reprend du service

L'ancien président gambien Dawda Jawara a été désigné par la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest (Cedeao) chef d'une mission d'émissaires pour les élections au Nigeria, a annoncé lundi le bureau de la Cedeao à Banjul.

M. Jawara, 82 ans, a été nommé à la tête de cette "mission exploratoire" chargée notamment d'évaluer la situation au Nigeria avant les élections générales d'avril prochain, et de faire un rapport à la Cedeao, explique le bureau localOutre l'ex-président gambien, cinq autres personnalités ouest-africaines composent la délégation de la Cedeao. Tous doivent quitter Banjul le 1er février pour Abuja, indique le document.

Lors de leur séjour, dont la durée n'a pas été précisée, les émissaires de la Cedeao auront des rencontres avec plusieurs acteurs de la vie politique, des médias et de la société civile.

Ils auront également à "identifier" des facteurs pouvant entraver une bonne organisation des élections, évaluer "le niveau de préparation" de ces scrutins et déterminer si la Cedeao doit éventuellement envoyer une "contribution supplémentaire" pour assurer la paix et la sécurité du processus électoral.

Aucun détail n'a été fourni sur une probable "contribution" déjà faite ou en cours au Nigeria.

Les gouverneurs des 36 Etats de ce pays doivent être renouvelés le 14 avril prochain, une semaine avant l'élection présidentielle qui doit trouver un successeur au chef de l'Etat sortant Olusegun Obasanjo, ayant fait deux mandats consécutifs de quatre ans.

Ces élections devraient conduire à la première alternance démocratique depuis que le Nigeria, ancienne colonie britannique, a accédé à l'indépendance en 1960.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Des spécialistes pour assurer un développement durable

Environnement

Le ministère de l’Environnement va recruter par concours 750 spécialistes de la protection de la nature.

Une initiative qui arrive à maturité

Coopération

L’initiative Muskoka (Projet d’amélioration de la santé maternelle et infantile) a été lancée il y a 5 ans.

Une politique d’inclusion maîtrisée

Développement

98 milliards de Fcfa, c’est le montant des crédits accordés depuis 7 ans par le Fonds national de la finance inclusive (FNFI).

Restitution du patrimoine togolais

Culture

Le débat sur les restitutions d’œuvres d’art est une préoccupation ancienne.