Le chef du gouvernement espagnol à Abuja, puis à Lomé

17/06/2009
Le chef du gouvernement espagnol à Abuja, puis à Lomé

Le président du Togo, Faure Gnassingbé, devrait participer le 22 juin à Abuja au 36e sommet de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) qui passera en revue la situation politique en Guinée, en Guinée-Bissau et au Niger. Le même jour se tiendra un sommet Espagne-Cédéao, en présence du Premier ministre espagnol José Luis Rodriguez Zapatero (photo). M. Zapatero se rendra le lendemain à Lomé pour des entretiens avec son homologue togolais, avec Gilbert Houngbo, le Premier ministre, et avec Abbas Bonfoh, le président de l'Assemblée nationale.

Durant la rencontre d'Abuja le chef d'Etat ivoirien Laurent Gbagbo, son homologue burkinabé Blaise Compaoré et la présidente du Liberia Ellen Johnson-Sirleaf feront des "présentations", tout comme le chef du gouvernement du Cap Vert, Jose Maria Neves, précise le communiqué.Ce sommet semestriel de la Cédéao, une organisation qui a son siège à Abuja, se penchera aussi sur "l'impact sur la région de la crise économique et financière mondiale et donnera des directives sur des moyens pour atténuer ses effets sur les économies des Etats membres".

Il évoquera également la question des Accords de partenariat économique (APE) avec l'Union européenne et l'harmonisation de la taxe à valeur ajoutée (TVA) parmi les 15 Etats membres de la Cédéao, selon le communiqué.

La Guinée, la Guinée-Bissau et le Niger sont trois Etats membres de l'organisation régionale qui sont en proie à d'importantes difficultés politiques.

En Guinée, les militaires ont pris le pouvoir le 23 décembre 2008, peu après l'annonce du décès du général-président Lansana Conté.

Des élections législatives doivent se dérouler le 11 octobre 2009 et une présidentielle le 13 et 27 décembre.

En Guinée-Bissau, suite aux assassinats début mars du président Joao Bernardo Vieira et du chef d'Etat major des armées, Batista Tagmé Na Waïe, une élection présidentielle est prévue le 28 juin.

La date de ce scrutin a été maintenue en dépit des assassinats le 5 juin par des militaires du ministre de l'Administration territoriale et candidat Baciro Dabo et de l'ex-ministre de la Défense Helder Proença.

Le Niger est secoué par ue crise politique. Le président Mamadou Tandja, qui doit normalement se retirer du pouvoir fin décembre au terme de son deuxième mandat successif, a annoncé son intention d'organiser un référendum le 4 août pour l'adoption d'une nouvelle Constitution lui permettant de rester au pouvoir.

Partis politiques, ONG et syndicats se sont vivement opposés à ce projet et la Cour constitutionnelle a annulé le 12 juin le décret présidentiel convoquant le corps électoral à ce référendum.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

A Lomé, encore trop d'antivax

Santé

De nombreux togolais sont réticents à l’idée de se faire vacciner contre le Coronavirus. 

Israël est de retour

Union Africaine

Israël est redevenu un pays observateur à l'Union africaine.

Ca débute mal à Tokyo

Sport

Deux joueurs de l'équipe sud-africaine de football ainsi qu'un membre de l'encadrement, installés dans le Village olympique des JO de Tokyo, ont été testés positifs.

Schéma vaccinal complet : feu vert pour le Covishield

Santé

Les vaccins AstraZeneca/Covishield - ceux administrés au Togo - sont désormais reconnus par les pays de l'UE.