Ce que Faure demande au FMI

27/02/2008
Ce que Faure demande au FMI

Le mini sommet de Ouagadougou qui a réuni les chefs d'Etat de la zone UEMOA autour du Directeur Général du FMI s'est essentiellement penché lundi sur lesquestions de développement et de réduction de la pauvreté en Afrique et singulièrement dans l'espace UEMOA.  Le chef de l'Etat Faure Gnassingbé qui participait aux travaux, a dans son intervention, souhaité que le  Fonds aide les Etats africains à mener une réflexion sur la fluctuation des principales devises, en particulier le dollar, et sur la création d'un cadre macroéconomique stable pour assurer une bonne croissance  des économies africaines.

« Nous exhortons le FMI à aider nos pays à supporter les conséquences des chocs exogènes, en particulier les conséquences liées à la flambée des prix des produits pétroliers et à la baisse constante des prix des matières premières en provenance d'Afrique » a déclaré le Chef de l'Etat togolais. Il s'est en outre inquiété de la nouvelle tendance qui se dégage  à travers les Accords de Partenariat Economique (APE) qui semble ignorer la dimension du développement durable et de la réduction de la pauvreté en Afrique.

Il a enfin saisi l'occasion de cette rencontre pour souhaiter que le Fonds monétaire international, se penche sur le cas particulier des pays en sortie de crise, notamment le Togo, particulièrement en ce qui concerne le paiement de la dette.

Dominique Strauss-Kahn a déclaré avoir discuté avec le Président Gnassingbé, de la façon dont le Togo peut se dégager de ses arriérés de dettes vis-à-vis des institutions de Breton Woods afin de faciliter la relance d'un programme de financement à long terme.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La surveillance passe par la coopération

Coopération

Assurer un contrôle sanitaire aux frontières n'est pas une mince affaire.

Pas la peine d'infecter toute une équipe

Sport

Le match opposant le Togo aux Comores dans le cadre des éliminatoires de la CAN est prévu le 25 mars aux Comores.

Fournisseurs exclusifs

Développement

Plus de 1.000 écoles devraient être dotées de cantines gratuites pour les plus petits. Avec des produits locaux.

Questionnement sur le sens de la vie

Culture

Thierry Tomety expose ses tableaux jusqu'au 7 mars prochain à l'hôtel Onomo de Lomé.