Espoirs d'une relance du Conseil de l'Entente

13/07/2009
Espoirs d'une relance du Conseil de l'Entente

Les chefs d`Etat des pays membres du Conseil de l`entente, dont le président du Togo, Faure Gnassingbé, se sont rencontrés le week-end dernier à Yamoussoukro pour réfléchir aux stratégies permettant de relancer cet outil d'intégration laissé à l'abandon depuis plusieurs années. Un communiqué sanctionnant les travaux souligne que « les chefs d`Etat se sont félicités des efforts faits par les Etats membres en vue de sauvegarder et de relancer le Conseil de l`entente et ses Institutions spécialisées qui constituent de précieux outils d`intégration sous-régionale ».

Les leaders régionaux se sont intéressés aux finances de l'organisation ; des finances mal en point et se sont engagés à faire « des efforts supplémentaires » pour relancer les activités de l'institution.Pour ce qui est du Fonds d`entraide et de garantie du conseil de l`entente -le principal instrument de développement- les chefs d`Etat ont recommandé l`accélération et la finalisation de l`audit comptable et financier en cours dans un délai de deux mois, indique le communiqué officiel.

La prochaine conférence se tiendra à Cotonou fin 2009.

Le Conseil regroupe les pays suivants : Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Niger et Togo.

En photo : Faure Gnassingbé accueilli à son arrivée à l'aéroport de Yamoussoukro par Laurent Gbagbo

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les nouvelles ambitions de l'Institut français

Culture

L’Institut Français du Togo se modernise en profondeur pour mieux accueillir le public.

Trafic aérien : efficacité relative des tests PCR

Santé

Des tests de diagnostic PCR et même peut être salivaires seront exigés pour se rendre au Togo.

Processus complexe

Développement

Le chantier de réhabilitation de la route Lomé-Kpalimé (120 km) devrait débuter prochainement.

La politique de l'eau est en marche

Développement

700 millions de Fcfa, c’est le montant consacré à l’extension du réseau d’eau potable dans plusieurs quartiers de la capitale.