Formation multi-compétences

24/01/2019
Formation multi-compétences

Vers plus d'autonomie de l’armée togolaise

Une importante séquence de coopération de défense France-Togo s’est déroulée du 7 au 18 janvier.

21 instructeurs en provenance des éléments français au Sénégal (EFS) ont dispensé des formations au profit des forces armées togolaises (FAT)

Basés à Lomé et dans le nord du pays à Kara, ces détachements d’instruction opérationnelle (DIO) avaient pour objectif principal de favoriser l’autonomie des FAT en formant certains de ses cadres à une pédagogie de haut niveau dans différents domaines opérationnels, dont le secourisme.

Au centre d’entrainement aux opérations de maintien de la paix à Lomé (CEOMP), ce sont 20 officiers et sous-officiers qui ont été formés en tant que moniteurs en combat en zone urbaine. Ces hommes participeront prochainement et en toute autonomie à la mise en condition finale du contingent togolais qui se prépare à la relève de l’actuel bataillon des FAT déployé au Mali dans le cadre de la Minusma (mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali).

A Kara, dans le nord du pays, et plus précisément à l’école de formation des officiers des forces armées togolaises (EFOFAT), 8 formateurs togolais sur le tir de combat, supervisés par des instructeurs français des EFS, ont qualifié en tant que moniteurs 55 lieutenants actuellement en deuxième année de scolarité. 

A la base navale de Kpémé 11 fusiliers marins des FAT ont été instruits par le détachement marine des EFS à la visite opérationnelle en mer. 

Cette formation participe directement à l’action de l’état togolais en mer en dotant sa marine des compétences indispensables à la sureté de ses approches maritimes.

Enfin,10 aviateurs ont été formés à la protection des emprises aéroportuaires. 

Il s’agit d’un moment fort de la coopération franco-togolaise.

Ces formations conduites en étroite collaboration avec les FAT visent en premier lieu à accroitre l’autonomie de l’armée togolaise à travers la transmission d’un savoir-faire de haut niveau que l’armée française a acquis sur les différents théâtres de combat ces dernières années.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le coup de gueule du ministre de la Santé

Santé

Moustapha Mijiyawa, le ministre de la Santé, a poussé un coup de gueule vendredi. Et il a bien raison.

Do-Pharma injecte du dynamisme à l’économie

Santé

Implantée au Togo, une usine de production de solutés injectables vend désormais à l'ensemble des pays de la région.

Exercice conjoint avec l'Egypte

Coopération

Les forces spéciales égyptiennes et togolaises ont lancé la deuxième phase d'un exercice militaire conjoint de lutte contre le terrorisme.

Un ‘G5 côtier’ pour faire face au terrorisme ?

Coopération

Un projet de coopération transfrontalière sur le modèle du G5 Sahel pourrait voir le jour en Afrique de l’Ouest.