Passer de la gestion de crise à la gestion du risque

17/06/2019
Passer de la gestion de crise à la gestion du risque

Toshio Koike lundi à Lomé

Les changements climatiques ont des conséquences dramatiques au Togo. L’érosion côtière s’accélère et les précipitations violentes provoquent régulièrement d’importantes inondations.

Le Centre international japonais de gestion des catastrophes (ICHARM) aide les pays fragiles à lutter plus efficacement. Les actions sont coordonnées avec l’Unesco.

Une réunion d’experts régionaux se déroule depuis lundi à Lomé. L’idée est de lancer une plateforme de réduction des catastrophes hydriques afin de renforcer la résilience aux changements climatiques en Afrique.

La phase pilote devrait être lancée dans quelques mois. Objectif, prévenir les risques et améliorer les capacités d’adaptation.

‘Nous sommes très heureux de travailler avec le Togo et de partager nos expériences. Il faut passer de la gestion de crise à la gestion du risque, autrement dit jouer plus sur la prévention que sur le traitement', a indiqué Toshio Koike, le directeur général de l'ICHARM.

1,7 millions de dollars seront investis dans cette phase test.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Reprise des discussions avec le Premier ministre

Santé

Gilbert Tsolenyanu, le secrétaire général du Syndicat des praticiens hospitaliers du Togo (SYNPHOT), commençait à s’impatienter.

Visite à Lomé de la représentante d’ONU Femmes

Coopération

Oulimata Sarr, directrice régionale de ONU Femmes, l’Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, effectue une visite au Togo. 

Drogba en vedette pour la réouverture de Kégué

Sport

Le stade de Kégué, fraîchement rénové, sera inauguré le 27 juillet prochain par Faure Gnassingbé.

Le Fonds Khalifa entre en jeu

Développement

Le Fonds Khalifa pour le développement de l'entreprise va injecter 15 millions de dollars dans de petits projets agricoles.