Passer de la gestion de crise à la gestion du risque

17/06/2019
Passer de la gestion de crise à la gestion du risque

Toshio Koike lundi à Lomé

Les changements climatiques ont des conséquences dramatiques au Togo. L’érosion côtière s’accélère et les précipitations violentes provoquent régulièrement d’importantes inondations.

Le Centre international japonais de gestion des catastrophes (ICHARM) aide les pays fragiles à lutter plus efficacement. Les actions sont coordonnées avec l’Unesco.

Une réunion d’experts régionaux se déroule depuis lundi à Lomé. L’idée est de lancer une plateforme de réduction des catastrophes hydriques afin de renforcer la résilience aux changements climatiques en Afrique.

La phase pilote devrait être lancée dans quelques mois. Objectif, prévenir les risques et améliorer les capacités d’adaptation.

‘Nous sommes très heureux de travailler avec le Togo et de partager nos expériences. Il faut passer de la gestion de crise à la gestion du risque, autrement dit jouer plus sur la prévention que sur le traitement', a indiqué Toshio Koike, le directeur général de l'ICHARM.

1,7 millions de dollars seront investis dans cette phase test.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L’aide à la culture évolue

Culture

Cette année, le gouvernement a accordé 600 millions de Fcfa pour aider les artistes (musiciens, chanteurs, scupteurs …).

Absence de culture syndicale

Social

Nadou Lawson, la coordonnatrice de la centrale syndicale Synergie des travailleurs du Togo (STT), a voulu mettre les points sur les i.

Opération mains propres au Togo

Santé

80% des microbes se transmettent par les mains. Les laver le plus souvent possible avec du savon constitue une bonne protection.

Accentuer la lutte contre les faux médicaments

Santé

Un sommet sur la lutte contre le trafic de faux médicaments aura lieu les 6 et 7 décembre à Lomé.