Protéger le personnel portuaire

09/05/2020
Protéger le personnel portuaire

L'activité portuaire est essentielle

Les ports en Afrique de l’Ouest et du Centre représentent des infrastructures critiques pour la distribution des biens vers les pays côtiers et enclavés. 

Stratégiques, ces infrastructures sont également vulnérables en termes de sureté et de sécurité.

Les ports peuvent être utilisés par les organisations criminelles pour le transit de biens illicites et dangereux. Ils représentent aussi une cible potentielle pour des attaques terroristes aux conséquences considérables tant sur le plan humain que celui des économies locales et régionales en raison de la disruption potentielle des activités portuaires. 

Enfin, le risque industriel est d’autant plus important que les ports sont fréquemment intégrés dans des zones urbaines densément peuplées. 

Compte tenu de ces facteurs de risque, l’Union européenne s’engage pour la sureté et la sécurité des infrastructures portuaires, en Afrique de l’Ouest et du Centre, avec le financement d’un projet dédié d’assistance technique, WeCAPS (Western and Central Africa Port Security) mis en œuvre par Expertise France. 

WeCAPS entend réunir les différentes autorités nationales et régionales actives dans le domaine de la gestion portuaire et accroitre leurs capacités en matière d’analyse et de réponse, tout en coopérant avec les acteurs privés impliqués dans le domaine de la sécurité portuaire. 

Le projet s’appuie sur les cadres internationaux et les bonnes pratiques en matière de sécurité et sureté portuaires comme fondations stratégiques. 

WeCAPS a organisé l’année dernière quatre formations à l’intention du personnel des ports de Lomé et d’Abidjan. 

Des sessions dédiées à la lutte contre les incendies et la gestion des accidents et des secours 

Avec la pandémie de coronavirus, cette initiative se renforce.

A l’heure où le monde fait face à une menace sans précédent, causée par cette pandémie dont les conséquences touchent l’ensemble des sociétés et des nations, le secteur maritime joue un rôle essentiel dans la riposte qui lui est faite.

C’est la raison pour laquelle il est important de permettre au commerce maritime de continuer et que les ports du monde puissent rester ouverts.

WeCAPS a adapté son dispositif opérationnel afin d’adopter des mesures supplémentaires pour contribuer à protéger le personnel travaillant dans les communautés portuaires et, par conséquent, les aider à assurer la continuité de leurs opérations. WeCAPS a ainsi proposé aux ports partenaires du projet, en concertation avec les Délégations de l’Union européenne (DUE) concernées et Expertise France – de les accompagner pour faire face à cette situation de crise.

Il a été mis en place un outil de partage de connaissance et d’enseignement à distance concernant le risque biologique, avec un accent porté sur le Coronavirus SARS-CoV-2 et la maladie COVID-19 associée, qui doit permettre aux acteurs portuaires d’avoir de bonnes connaissances de base sur la maladie, ses modes de propagation et les moyens à mettre en oeuvre pour s’en protéger.

Le projet a également fait parvenir un guide de bonnes pratiques, rédigé par l’expert protection civile du projet sur la base des procédures opérationnelles des services d’incendie et de secours en Europe, au profit des autorités des ports partenaires et des personnels primo-intervenants, qui leur permettra de poursuivre leurs activités et d’assurer des missions de sûreté et sécurité tout en respectant les gestes « barrière ».

Enfin WeCAPS prévoit l'acquisition de matériel de réponse opérationnel face à la crise sanitaire avec principalement des équipements de protection collective (thermomètres) et individuelle (tenues de protection), et du matériel de désinfection. 

Afin de soutenir les marchés d’approvisionnement locaux, le projet a décidé de privilégier l’achat du matériel sur place, appuyé, pour ce faire, par la Direction de la coopération de sécurité et de défense (DCSD) française, partenaire du projet, et les DUE qui ont dressé la liste des besoins des ports partenaires et référencé les fournisseurs. Le matériel devrait être livré au plus vite.

Ces actions ont pour objectif d’aider les ports partenaires de WeCAPS, dont celui du Togo, à remédier à leurs besoins urgents, tout en leur permettant de faire face à la situation de crise, et de poursuivre leurs activités pour continuer à approvisionner les pays de la région.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les nouvelles ambitions de l'Institut français

Culture

L’Institut Français du Togo se modernise en profondeur pour mieux accueillir le public.

Trafic aérien : efficacité relative des tests PCR

Santé

Des tests de diagnostic PCR et même peut être salivaires seront exigés pour se rendre au Togo.

Processus complexe

Développement

Le chantier de réhabilitation de la route Lomé-Kpalimé (120 km) devrait débuter prochainement.

La politique de l'eau est en marche

Développement

700 millions de Fcfa, c’est le montant consacré à l’extension du réseau d’eau potable dans plusieurs quartiers de la capitale.