Renforcer l’inter-opérabilité entre les Marines africaines

28/03/2018
Renforcer l’inter-opérabilité entre les Marines africaines

Jonathan McClellan

L’opération ‘Obangame Express’ s’est achevée mardi. Organisée par la préfecture maritime, en collaboration avec les administrations impliquées dans l’action de l’Etat en mer et avec le soutien de la Marine américaine, cet exercice est destiné à renforcer la sécurité des côtés togolaises.

Trois exercices de différente nature ont été organisés pendant 5 jours : trafic de stupéfiants, lutte contre la pollution marine et sauvetage après un crash aérien. Le Togo et le Bénin ont enfin coordonné une simulation de sauvetage au large. 

‘Nous sommes très satisfaits des résultats. Chaque année les choses s’améliorent’, a indiqué Jonathan McClellan, conseiller politique chargé des Affaires maritimes à l’ambassade des Etats-Unis à Togo.

Stanislas Baba, conseiller pour les questions maritimes auprès du chef de l’Etat, s’est lui aussi félicité de la réussite de cet exercice tout en appelant les pays africains à renforcer leur coopération en matière de sécurité.

‘Obangamé Express’, qui signifie ‘Mettons-nous ensemble’ en langue Fang), est organisé par le commandement américain pour l’Afrique (Africom) en partenariat avec les organisations régionales (Centre de la sécurité maritime de l’Afrique centrale et de l’Afrique de l’Ouest).

Cet exercice permet de renforcer l’inter-opérabilité entre les Marines des pays du Golfe de Guinée. Une région à risques. Piraterie maritime et trafics en tous genre y prospèrent.

Outre le Togo, 19 autres pays ont participé à ‘Obangamé Express’, l’Angola, le Bénin, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, la RDC, le Congo, le Gabon, le Liberia, le Sénégal et la Guinée Equatoriale, notamment.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Deux concerts à ne rater sous aucun prétexte

Culture

Deux concerts géants auront lieu à Tsévié et à Lomé à l'occasion des fêtes de l'indépendance.

La France récompense un projet d’innovation sociale

Développement

L’ONG WEP-Togo vient de recevoir le Prix international de la Fondation ‘La France s’engage’.

La lutte contre la pauvreté s'intensifie

Développement

61.000 foyers dans 585 villages les plus défavorisés recevront tous les trois mois pendant 2 ans deux ans, 15.000 Fcfa.

L'OMS va évaluer les nouveaux besoins

Santé

Matshidiso Moeti (Botswana), la directrice pour l’Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) sera à Lomé le 23 avril.