Un modèle pour le développement

28/08/2019
Un modèle pour le développement

Photo de famille à l'ouverture de la conférence

Faure Gnassingbé assiste depuis ce matin à la 7e conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique qui se déroule à Yokohama.

Le Premier ministre, Shinzo Abe, a ouvert les travaux

Inspiré par sa propre expérience le pays du soleil levant, sous subvention de la Banque Mondiale jusqu’à 1960, a fait de l’auto-assistance son modèle de développement. 

Un modèle basé, notamment, sur la formation des ressources humaines avec la méthode Kaisen. Des instituts ont été implantés dans plusieurs pays africains.

Mais aller plus loin, comme n’a cessé de répéter le gouvernement nippon, reste synonyme de bonne gouvernance, de transparence, et surtout de viabilité de la dette. 

Une allusion à peine cachée aux méthodes chinoises de prêts, jugées par Tokyo agressives et contraires aux règlements internationaux. 

La promotion des partenariats privés, deuxième volet de la coopération nippo-africaine sera au centre des discussions. 

Tokyo affiche ses priorités en Afrique : diversification de l’économie et industrialisation, soutien à la promotion de systèmes de santé résilient et appui à la stabilité sociale pour une prospérité partagée.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le trafic aérien ouest-africain s'est effondré

Uemoa

La baisse du trafic aérien dans la zone UEMOA est de l’ordre de 95%. Un désastre.

Et voici le Waze togolais

Société

Une nouvelle application mobile d'assistant à la conduite et de navigation vient d'être lancée.

Développement humain et inclusion financière

Développement

Chercher de solutions innovantes pour faciliter l'accès des travailleurs informels aux systèmes de protection sociale.

Le CVO est-il efficace ?

Santé

Le Togo va réaliser des tests pour savoir si le 'covid-organics' développé à Madagascar est vraiment efficace.