La culture, parent pauvre du budget national

07/03/2008
La culture, parent pauvre du budget national

Au moment où se déroulent cette semaine à Lomé, deux manifestations culturelles majeures, notamment le festival des arts Plastiques « Ewole »,  du designer Kossi Assou et le défilé de mode « Alopka » de Nini Noué alias Ayannick, le ministre de la Communication et de la Culture, Cornelus Aidam, a reconnu jeudi l'incapacité de son ministère à soutenir efficacement ces initiatives culturelles. « Vous savez que dans la plupart de nos jeunes pays, la culture est le parent pauvre du budget national.

« Cela explique que nous ne disposons pas des moyens financiers pour soutenir toutes ces initiatives aussi novatrices que celles de l'art ou de la mode » a-t-il reconnu. Le ministère se voit obligé de limiter son appui à l'assistance technique et à la caution des projets privés auprès des bailleurs de fonds pour leur donner plus de crédit.

Les initiatives culturelles au Togo bénéficient très peu d'appui financier aussi bien de l'Etat que des privés.

« Nous trimons beaucoup pour organiser Alokpa, et le plus souvent nous finissons chaque édition avec un gros déficit » a avoué Ayannick dont le défilé de mode aura lieu samedi à Lomé.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

A la COP25, le Togo veut faire entendre sa voix

Environnement

Arzouma Naman-Yerima, la présidente du RFUD, est à Madrid où elle participe à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques COP25.

L'Allemagne auprès des nouvelles municipalités

Coopération

La maire d’Atakpamé, Florence Kouigan, a reçu mercredi la visite de l’ambassadeur d’Allemagne, Matthias Veltin.

Tigre de papier

Faits divers

Des scènes d’une rare violence contre les forces de sécurité se sont produites fin novembre à Lomé et à Sokodé.

'Celui qui a planté un arbre avant de mourir n’a pas vécu inutilement'

Coopération

Lomé accueille depuis lundi la 55e session du Conseil international des bois tropicaux (CIBT).