La traite négrière racontée par un Togolais

03/06/2009
La traite négrière racontée par un Togolais

L'écrivain togolais Kangni Alem évoque dans son dernier roman « Esclaves » (éditions Lattès) la traite négrière clandestine entre le Bénin et le Brésil, à la fin du XIXe siècle. Une période marquée par une «désagrégation morale» dont il a voulu analyser la «complexité». Plus on en parlera, plus la mémoire sera apaisée», explique le romancier, qui à passé sept ans à se documenter pour rédiger l'ouvrage.

Kangni Alem est né à Lomé en 1966. Il est titulaire d'un diplôme en sémiologie théâtrale. Il est le fondateur de l'Atelier Théâtre de Lomé, l'une des compagnies les plus avant-gardistes du Togo, avec laquelle il a signé, entre autres, la mise en scène de La Route de Wole Soyinka, Mère Courage et ses enfants de Bertolt Brecht, La Récupération de Kossi Efoui et adapté plusieurs auteurs dont Raymond Cousse, Sony Labou Tansi, et Ionesco. Il a joué avec plusieurs metteurs en scène, notamment Jacques Nichet dans La tragédie du roi Christophe d'Aimé Césaire représentée en 1996 au 50e Festival d'Avignon.Nouvelliste, dramaturge, traducteur, Kangni Alem est également critique littéraire et a enseigné aux universités de Wisconsin-Madison aux Etats-Unis et de Bordeaux-III en France.

Kangni ALEM, Esclaves, JC Lattès, Prix: 18 €

Regarder la vidéo

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Creuser très profond

Environnement

Les forages ne garantissent pas l’obtention d’une eau potable.

Un scandale environnemental

Environnement

La rivière Eké qui traverse Atakpamé est polluée. La faute aux mauvaises pratiques des habitants.

Partir en voyage, c'est possible

Tourisme

C’est le moment de voyager. L’aéroport de Lomé est ouvert au trafic commercial.

Le Sarakawa se refait une beauté

Tourisme

L’hôtel Sarakawa de Lomé vient d’achever des travaux de modernisation. Il était temps.