Sortir de l'anonymat

14/01/2021
Sortir de l'anonymat

Les artistes réclament davantage de moyens

Le monde de la culture est aussi victime de la crise sanitaire. Depuis mars 2020, expositions, concerts, représentations en présence du public sont interdits.

Mais ce n’est pas le seul problème. Les artistes togolais sont négligés par la population au profit d’artistes ‘importés’. Quelques vedettes locales parviennent à s’en sortir; elles se composent sur les doigts d’une main.

Pour Yao Sallah, le président de la Fédération des entreprises culturelles du Togo, les raisons sont avant tout économiques. Les sociétés de production ne sont pas assez compétitives par rapport à leurs concurrents étrangers, en particuliers ceux de la sous-région.

Le secteur culturel est le parent pauvre des politiques publiques. Il existe bien un Fonds d’aide, mais il est très limité.

Et l’Etat a, il est vrai, d’autres priorités en ce moment; la lutte contre l’épidémie et l’aide aux populations les plus défavorisées.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les gros bras ne font plus les malins

Faits divers

La police a appréhendé huit personnes qui faisaient partie d’un réseau de ‘gros bras’ chargé d'intimider des vendeurs ou des acquéreurs lors de litiges fonciers.

Le cartable magique de Victor Agbegnenou

Diaspora

Le Club diplomatique de Lomé accueillait mardi soir le franco-togolais Victor Agbegnenou, concepteur du cartable numérique.

100 milliards décaissés en 10 ans

Développement

L'Agence nationale pour développement à la base (ANADEB) a pour mission de sortir les plus fragiles de la misère.

Achats en toute sécurité

Tech & Web

Il y aura bientôt autant de sites marchands que d’habitants au Togo.