Un axe pour stimuler les échanges régionaux

30/04/2020
Un axe pour stimuler les échanges régionaux

La voie rapide Lekki Epe à Lagos (Nigeria)

La Banque africaine de développement (BAD) vient d’approuver un financement supplémentaire de 12,33 millions d’euros pour couvrir une partie des frais liés à l’étude du projet de développement du corridor autoroutier Abidjan-Lagos.  

Ce corridor relie les capitales de cinq Etats d’Afrique de l’Ouest : Côte d’Ivoire, Ghana, Togo, Bénin et Nigeria. Soit plus de 1.000 kilomètres de de Bingerville à Mile 2 (Lagos).

Le projet a pour vocation de renforcer les échanges et l’intégration en Afrique de l’Ouest, notamment en offrant un accès portuaire aux pays enclavés.

La contribution totale de la Banque pour ce corridor s’élève à 22,4 millions d’euros.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Zoom sur le Togo

Tech & Web

Connaître l’histoire du Togo, s’informer en temps réel, trouver des offres d’emploi et des infos pratiques.

Aide à la gestion municipale

Coopération

L’université de Kara (nord du Togo) va aider les nouvelles communes à aller au bout du processus de décentralisation.

Le mélange chloroquine, hydroxychloroquine n'est pas efficace

Santé

Une étude ne plaide pas en faveur d'une utilisation préventive de l'hydroxychloroquine dans la population.

Mobilisation bouddhiste au Togo

Environnement

Une organisation bouddhiste mondiale va aider au reboisement du Togo.