Amelete : « Le Togo d'aujourd'hui n'est pas celui d'il y a 10 ans »

02/02/2008
Amelete : « Le Togo d'aujourd'hui n'est pas celui d'il y a 10 ans »

L'ambassadeur du Togo au Canada, Bawoumondom Amelete, a donné le 31 janvier dernier le coup d'envoi du Cercle canadien pour la reconstruction et le développement au Togo (Cardeto) présidé par Raymond Leroux. Ce Cercle est une organisation canadienne regroupant des personnes physiques et morales « ayant le désir d'accompagner le gouvernement, le secteur privé et la société civile togolaise dans ses efforts de reconstruction et de développement », explique ses fondateurs.

Et ce développement passe, notamment, par la promotion du Port autonome de Lomé comme port principal sur le Golfe du Bénin et desservant tous les pays limitrophes ou la mise en relations d'entreprises canadiennes et togolaises.Mais le Cardeto veut aussi apporter sa contribution dans la modernisation de la gouvernance en développant un modèle faisant une large part à la démocratie et à la participation citoyenne.

Dans son discours inaugural, M. Amelete qui est le président d'honneur de cette organisation, a indiqué que « depuis deux ans, un vent nouveau souffle sur le Togo. Les togolaises et les togolais ont placé leur destin entre les mains d'une génération d'hommes et de femmes résolument engagés dans un processus de développement et de construction du pays ».

 

Selon le diplomate, le Togo a désormais besoin de tous les soutiens ; en premier lieu celui de la diaspora togolaise vivant au Canada.

 

« Sachez que le Togo d'aujourd'hui n'est pas celui d'il y a 10 ans.  Il a changé et évolué.  Il regorge de potentialité et a de la volonté. Il se modernise dans tous les domaines. Mais il ne peut réussir seul ce vaste programme de reconstruction et de développement car il a besoin d'interagir avec d'autres pays en particulier le Québec et le Canada. Mais les citoyens togolais de l'extérieur que nous sommes nous donnent la responsabilité d'aider à la réussite de ce développement et de cette reconstruction de notre pays » a souligné l'ambassadeur.

 

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une plate forme virtuelle pour le réseautage des femmes

Cédéao

Après le Sénégal, le Mali, le Burkina et la Côte d’Ivoire, la Cédéao a lancé vendredi à Lomé le projet ‘50 millions de femmes ont la parole’.

Art oratoire et débat contradictoire

Culture

Le championnat des joutes verbales francophones aura lieu du 2 février au 16 mars au Togo.

Renforcer la résilience des populations du littoral

Environnement

Le Fonds de l'environnement mondial (FEM) va investir 614 millions de Fcfa dans les deux prochaines années.

Justice est rendue

Justice

Folly Satchivi, un activiste de l’opposition, a été condamné mercredi à 36 mois de prison dont 12 avec sursis.