Après le Togo, la Côte d'Ivoire

04/03/2007
Après le Togo, la Côte d'Ivoire

Le président du Burkina Faso et de la Cedeao peut être satisfait. En quelques mois, Blaise Compaoré est parvenu à faire signer deux accords permettant d'entrevoir une issue politique heureuse dans deux pays d'Afrique de l'Ouest. Au Togo d'abord. En août dernier, opposition et majorité ont conclu un pacte qui a abouti à la formation d'un gouvernement d'union nationale et à l'organisation d'élections législatives. Une première dans un pays qui, depuis 15 ans, n'avait connu qu'une succession de crises.

En Côte d'Ivoire ensuite. Dimanche, le président Laurent Gbagbo et l'ex-chef rebelle Guillaume Soro ont signé un accord qui, logiquement, devrait mettre un terme à l'instabilité que connaît ce pays depuis 2002.Un accord négocié entre Africains et qui met sur la touche l'Onu et la France.

Togo, Côte d'Ivoire, et toujours un même médiateur, Blaise Compaoré.

De fait, le patron du Burkina Faso prend une certaine consistance diplomatique sur le continent.

En photo : samedi à Ouaga, les négociateurs ivoiriens, Désiré Tagro pour le président Gbagbo (à droite) et Louis Dakourey-Tabley, représentant des Forces Nouvelles

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Début du championnat le 28 novembre

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a dévoilé samedi le calendrier de la saison 2021-2022.

Si vis pacem, cole justitiam

Union Africaine

L'Union africaine a apporté son soutien à la candidature de Gilbert Houngbo à la tête de l'OIT.

Solidarité continentale

Union Africaine

Le ministre des Affaires étrangères, Robert Dussey, participe à Addis Abeba à 39e session ordinaire du conseil exécutif de l’Union africaine.

L'agriculture togolaise se transforme

Coopération

Une unité de transformation de fruits et de légumes a été inaugurée jeudi à Tsévié.