Avi Granot : « Une amitié forte et ancienne »

26/11/2012
Avi Granot : « Une amitié forte et ancienne »

A peine arrivé à son hôtel de Jérusalem, le président Faure Gnassingbé a reçu en audience Avi Granot, le directeur du Département Afrique au ministère israélien des Affaires étrangères. L’occasion de passer en revue l’état de la coopération entre les deux pays et les projets en cours, notamment dans le domaine du développement.

M. Granot avait effectué une visite au Togo il y a un an en compagnie de Daniel Carmon, le patron de l’Agence de coopération internationale Mashav. 13 ingénieurs agronomes sont actuellement formés en Israël par cette structure qui dépend directement du ministère des Affaires étrangères.

« Les relations entre le Togo et Israël sont excellentes et très anciennes. Ces rapports se basent sur une compréhension mutuelle et sur une amitié historique. Le Togo a traversé des périodes difficiles et nous sommes aujourd’hui très heureux de constater que depuis quelques années, le pays est sur la voie de la stabilité et du développement pour un meilleur avenir. Notre espoir est de participer à ce développement et d’être un partenaire privilégié.  Je me réjouis donc de la visite à Jérusalem du président togolais », a déclaré M. Granot à Republicoftogo.com, au terme de la rencontre.

En photo : Avi Granot et Faure Gnassingbé lundi à Jérusalem

VOIR LE DIAPORAMA

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Ca va être compliqué

Sport

Le sélectionneur des Eperviers, Claude Leroy multiplie les séances d’entrainement avant la rencontre contre l’Algérie le 18 novembre prochain.

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.