Barack Obama : « Les élections de 2010 seront un test démocratique »

21/07/2009
Barack Obama : « Les élections de 2010 seront un test démocratique »

Le nouvel ambassadeur du Togo aux Etats-Unis a présenté lundi après-midi ses lettres de créances au président Barack Obama.

Kadangha limbiyè Bariki a été accueilli à 15h (19h GMT) à la Maison Blanche par les services du protocole avant d'être conduit dans le bureau du président US.Dans son message adressé lors de la cérémonie, M. Bariki a transmis au président Obama « les amitiés du peuple togolais de son gouvernement et de son président » et rappelé l'excellence des relations qui existent entre le Togo et les Etats-Unis depuis des décennies.

« Je travaillerai dans votre pays avec foi, loyauté et détermination pour aider au renforcement des bonnes relations de coopération entre le Togo et les Etats-Unis », a encore souligné le diplomate.

Kadangha limbiyè Bariki a indiqué que les Etats-Unis comme le Togo avaient pour obligation de défendre ensemble « les valeurs de vertu, de paix, de liberté, de justice et de sécurité dans le monde ».

Le nouvel ambassadeur togolais à Washington a rappelé que le président Faure Gnassingbé, comme le président Obama « livraient un combat sans merci contre le terrorisme, le trafic de drogue, la corruption, la grande criminalité et d'autres fléaux ».

Lors de la cérémonie, M. Bariki a souligné la politique d'ouverture prônée par Faure Gnassingbé et l'avancée concrète que constitue l'Accord politique global (APG) signé par tous les acteurs politiques togolais en août 2006. Un accord, a-t-il rappelé, qui a pour objectif d'améliorer la gouvernance politique, de mettre en Œuvre les réformes institutionnelles, d'assainir les finances publiques.

Le diplomate a conclu son discours en demandant au président Barack Obama d'être « pour le Togo, l'Afrique et le Tiers Monde cet infatigable avocat d'une société plus humaine ».

En réponse, le président Obama a invité le Togo à conforter le processus de démocratisation et à élever le niveau de vie des Togolais en améliorant le système de l'éducation et de la santé.

M. Obama a invité  les autorités togolaises à professionnaliser les militaires et à préserver un climat priopice à l'investissement.

S'agissant des questions politiques, le chef de l'exécutif américain a estimé que les élections présidentielles de 2010 seront un « test démocratique pour le Togo » et invité le gouvernement à organiser un scrutin « libre, démocratique et transparent ».

Il a par ailleurs félicité le président Faure Gnassingbé pour sa contribution à la stabilité dans la région ouest-africaine.

Barack Obama a enfin souhaité que le Togo préserve un climat propice à l'investissement et continue de lutter efficacement contre le trafic de drogue.

Depuis quatre ans, le Togo n'avait plus d'ambassadeur à Washington, mais un simple chargé d'affaires.

En janvier 2005, le titulaire du poste, Pascal Bodjona, avait quitté les Etats-Unis pour Lomé, le temps de participer aux fêtes du 13 janvier sans savoir qu'il ne reviendrait plus. Le décès du président Gnassingbé Eyadema en février 2005 le propulse porte-parole du candidat Faure Gnassingbé, puis directeur de Cabinet après l'élection présidentielle et enfin, ministre de l'Administration territoriale.

Kadangha limbiyè Bariki est un diplomate de carrière qui fut le directeur de Cabinet du ministre Koffi Panou au début de la décennie. Il était jusqu'à sa nomination conseiller technique auprès du ministre des Affaires étrangères, Koffi Esaw.

M. Bariki a 45 ans, il est marié et a 3 enfants.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

ASCK conserve le leaseship

Sport

Neuf buts ont été marqués dimanche lors de la 17r journée du championnat de de première division. 

Année de prospérité

Culture

L'Institut Confucius situé sur le campus de l'Université de Lomé a célébré vendredi le Nouvel An chinois placé sous le signe du cochon. 

A vos stylos !

Culture

‘La dictée des ambassadeurs francophones’ aura lieu le 9 mars prochain à l’Université de Lomé.

Attirer les investissements en zone rurale

Développement

Un nouveau fonds d'impact a été lancé vendredi à Rome lors du Conseil des gouverneurs du FIDA.