Bassolé parle avec Boni Yayi des élections au Togo

07/10/2007
Bassolé parle avec Boni Yayi des élections au Togo

Un émissaire du président burkinabè Blaise Compaoré a été reçu samedi soir à Cotonou par le président béninois Boni Yayi, a annoncé la télévision nationale.

Djibril Bassolé, ministre burkinabè des Affaires étrangères et de la Coopération régionale, a remis un message de Blaise Compaoré au président Yayi, dont le contenu n'a pas été révélé."Au cours de mon entretien avec le président nous avons discuté du processus de paix en Côte d'Ivoire et des élections législatives au Togo. Pour nous le message est clair, il faut oeuvrer à tout prix pour instaurer et maintenir la paix dans la sous-région ", a déclaré M. Bassolé à la presse.

Le Togo doit organiser le 14 octobre des élections législatives considérées comme un rendez-vous crucial pour la démocratie dans ce pays d'Afrique de l'Ouest.

Le Burkina-Faso et le Bénin sont membres de la Cedeao (Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest) qui regroupe également le Cap Vert, la Côte d'Ivoire, la Gambie, le Ghana, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Liberia, le Mali, le Niger, le Nigeria, le Sénégal, la Sierra Leone et le Togo.

La Cedeao va déployer au Togo une centaine d'observateurs militaires le jour du scrutin.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Incendie maîtrisé à l'université de Lomé

Faits divers

Un incendie s’est déclaré lundi dans le bâtiment accueillant la faculté des sciences économiques et de gestion à Lomé.

Les intempéries font 3 victimes

Faits divers

Les fortes pluies qui se sont abattues dans la nuit de samedi à dimanche sur Lomé et sa périphérie ont causé la mort de 3 personnes.

Début de l'exercice Obangame Express

Coopération

Un exercice naval dénommé Obangame Express, assuré par les forces navales américaines en Afrique (NAVAF), a débuté vendredi avec la participation du Togo.

Interdits à la vente

Santé

Quatre médicaments importés ont été retirés de la vente. Le ministère de la Santé invoque des raisons commerciales.