Brice Hortefeux se jette à l'eau

08/01/2009
Brice Hortefeux se jette à l'eau

Le ministre français de l'Immigration, Brice Hortefeux, a signé jeudi à Lomé deux conventions avec le ministre de la Santé et avec celui en charge de des Mines, de l'Energie et de l'Eau.

La première convention d'une valeur de 750.000€ concerne la fourniture d'ARV (antirétroviraux) à 6300 patients. Komlan Mally, le ministre togolais de la Santé a salué cet effort de la France « qui renforce les capacités de l'Etat dans la prise en charge des personnes atteintes du sida ».La seconde convention d'un montant de 11 millions d'euros, est destinée à appuyer la « Togolaise de Eaux » (TDE) afin de faire face aux problèmes d'alimentation en eau potable de la ville de Lomé.

Le financement français permettra la construction de 9 forages, le renouvellement de 4000 branchements, de 5000 compteurs et de 50 km de réseau de distribution ainsi que l'augmentation de 50% des capacités de stockage.

Brice Horteufeux a indiqué que son pays s'engageait résolument à accompagner le Togo dans ses efforts de développement.

"Ces deux projets visent à offrir à la population une meilleure qualité de vie et d'autres initiatives vont intervenir prochainement », a expliqué le ministre français.

M. Hortefeux a été reçu en fin de matinée par le président Faure Gnassingbé.

L'officiel français a débuté mercredi soir une visite de 24h au Togo. Une promesse qu'il avait faite à Faure Gnassingbé lors de leur rencontre à Paris en novembre 2008.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La sanction est tombée

Justice

L'hebdomadaire 'Indépendant Express' est désormais banni du paysage médiatique togolais. 

Le dossier n'est pas classé

Justice

L’incendie criminel du Grand Marché de Lomé n’est pas une affaire classée.

Assistance médicale de Mashav

Coopération

Israël a offert au CHR d'Atakpamé des équipements de lutte contre le Coronavirus, y compris des respirateurs.

La connaissance est la clé du pouvoir, de la sagesse

Coopération

Le soft Power chinois passe ses instituts Confucius en Afrique et ailleurs dans le monde.