Des Casques bleus togolais sur un nouveau théâtre d'opérations

18/12/2008
Des Casques bleus togolais sur un nouveau théâtre d'opérations

Un contingent de 300 militaires togolais pourrait être intégré dès février prochain au sein de la Mission des Nations Unies en Centrafrique et au Tchad (Minurcat).

C'est pour évoquer cette hypothèse que le chef d'Etat major des Forces armées togolaises (FAT), le général Zakari Nandja, s'est rendu la semaine dernière au siège des Nations Unies à New York. Il était accompagné de ses proches collaborateurs dont le colonel Anani Gagnon Teko-Agbo, chef de la division logistique et du colonel Assam Ouro-Bang'Na, intendant militaire.La délégation comprenait également Roland Kpotsra, l'ambassadeur du Togo à l'Onu.

Des entretiens se sont déroulés avec les responsables du département de maintien de la paix.

Pour l'Onu, trois options sont envisageables. Le déploiement des Casques bleus togolais à Birao, en Centrafrique, ou à N'Djamena ou Abéché au Tchad.

L'Onu devrait prendre la relève de l'EUFOR après le 15 mars 2009. De nouvelles troupes intègreraient alors la Minurcat II.

La Mission des Nations Unies en République Centrafricaine et au Tchad a été créée, le 25 septembre 2007, par la résolution 1778 du Conseil de Sécurité des Nations Unies dans le cadre d'une opération multidimensionnelle destinée à restaurer les conditions de sécurité nécessaires au retour volontaire et durable des réfugiés et personnes déplacées par les conflits dans cette région des Trois frontières à cheval entre le Tchad, la République Centrafricaine et le Soudan. Cette mission est le pendant tchado-centrafricain de la MINUAD, mission hybride des Nations Unies et de l'Union Africaine au Darfour soudanais.

En photo : le général Zakari Nandja (à gauche) avec le général Chikadibia Obiakor, conseiller militaire des Nations Unies

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Roy veut structurer l’écosystème du football

Sport

Identifier les jeunes disposant d’un réel potentiel, telle est l’ambition du concours ‘Graines du Togo’, qui vient de débuter.

Une plate forme virtuelle pour le réseautage des femmes

Cédéao

Après le Sénégal, le Mali, le Burkina et la Côte d’Ivoire, la Cédéao a lancé vendredi à Lomé le projet ‘50 millions de femmes ont la parole’.

Le Togo n'est pas un adepte des châteaux de sable

Coopération

Le Togo va s'inspirer du modèle à succès de la Corée du Sud pour développer ses agropoles.

Art oratoire et débat contradictoire

Culture

Le championnat des joutes verbales francophones aura lieu du 2 février au 16 mars au Togo.