Esaw de retour du Botswana

24/03/2009
Esaw de retour du Botswana

Le ministre togolais des Affaires étrangères, Koffi Esaw, a regagné Lomé mardi après avoir pris part à la première réunion de suivi de la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique (TICAD IV), organisée les 21 et 22 mars à Gaborone au Botswana. Au cours de cette rencontre, le chef de la diplomatie niponne, Hirofumi Nakasone, a annoncé l'octroi d'une aide de 500 millions de dollars destinée principalement à l'Afrique. Le Togo est l'un des pays bénéficiaires. Il s'agit essentiellement d'une assistance alimentaire, a indiqué M. Nakasone.

Le président Faure Gnassingbé effectuera une visite officielle au Japon dans le courant de l'année.La Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique (TICAD) est une initiative lancée en 1993 par le Japon pour promouvoir un dialogue politique de haut niveau entre les dirigeants africains et leurs partenaires dans le domaine du développement.

La mission de la TICAD est de coordonner l'exécution de programmes visant à promouvoir le développement de l'Afrique. Ses principes directeurs sont, l'"Appropriation" par les Africains de leur processus de développement et le "Partenariat" international. Une composante importante de ce cadre de concertation est la coopération entre l'Asie et l'Afrique.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Ca va être compliqué

Sport

Le sélectionneur des Eperviers, Claude Leroy multiplie les séances d’entrainement avant la rencontre contre l’Algérie le 18 novembre prochain.

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.