Gilbert Houngbo a achevé sa visite en Israël

11/05/2009
Gilbert Houngbo a achevé sa visite en Israël

Le Premier ministre Gilbert Houngbo a achevé vendredi son déplacement officiel en Israël par une visite du site de Massada et de la mer morte. Massada, du mot hébreu metsada, qui signifie forteresse, est un site constitué de plusieurs palais et de fortifications antiques perchés sur un socle de granite au sommet d'une montagne dans le désert de Judée.

À l'origine, Massada était une simple garnison fortifiée par les premiers princes asmonéens. Selon Flavius Josèphe, un historien juif du Ier siècle, Hérode le Grand aménagea la forteresse en trois vagues successives de travaux, entre 37 av. J.-C. et 15 av. J.-C. comme refuge contre d'éventuelles révoltes intérieures et menaces d'une invasion égyptienne. Le site a été identifié en 1842 et complètement fouillé de 1963 à 1965.M. Houngbo, accompagné de la délégation togolaise comprenant plusieurs ministres, des représentants de la Chambre de commerce, du Patronat et des hommes d'affaires, a longuement parcouru le complexe archéologique.

La visite du Premier ministre en Israël, axée sur l'agriculture, la coopération économique et la formation, s'est soldée par une déclaration commune entre le Togo et Israël  avec le souhait d'établir un accord bilatéral par l'intermédiaire de « Mashav », l'Agence israélienne de coopération internationale.

En photo : Gilbert Houngbo visite les ruines de la forteresse de Massada

© Avi Dodi pour republicoftogo.com

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Sarakawa se refait une beauté

Tourisme

L’hôtel Sarakawa de Lomé vient d’achever des travaux de modernisation. Il était temps.

Ecoutez et regardez

Culture

Une plateforme dédiée à la promotion des artistes togolais a été lancée mercredi.

Une action de terrain au service de la population

Coopération

L'accès à l’eau potable est un besoin humain fondamental.

Coopération décentralisée avec le Togo

Coopération

Depuis 1992, les collectivités locales françaises peuvent signer des accords de coopération avec des autorités locales étrangères.