Inauguration de la nouvelle ambassade de Chine

02/10/2009
Inauguration de la nouvelle ambassade de Chine

La nouvelle ambassade de Chine au Togo a été inaugurée jeudi en présence du Premier ministre Gilbert Houngbo et de plusieurs centaines d'invités dont des ministres, des députés et des diplomates. Le bâtiment de 5000 m2 est situé à la Cité de l'OUA. Rien à voir avec l'ancienne chancellerie de la rue de l'Ocam, en centre ville.

« Cette nouvelle ambassade jouera un rôle de trait d'union et de pont, symbole de l'amitié et des échanges sino-togolaise. Les économies de nos deux pays sont fort complémentaires ; je suis convaincu que grâce aux efforts conjugués de part et d'autre, et dans le principe d'égalité, des avantages réciproques et du développement commun, nos relationsconnaîtront des perspectives plus heureuses » a déclaré Yang Min, l'ambassadeur de Chine.

Le ministre de l'Administration territoriale, Pascal Bodjona, a rappelé la fulgurante avancée de l'économie chinoise et souhaité un renforcement des liens de coopération entre le Togo et Beijing. « L'essor spectaculaire de la Chine, réalisé en moins de trente ans, constitue une raison pour les pays en développement d'espérer » a déclaré M. Bodjona.

Il a également salué l'appui constant de la Chine au Togo dans les secteurs du développement, de la santé et des infrastructures.

L'inauguration de la nouvelle ambassade a coïncidé avec les célébrations des 60 ans de la fondation de la Chine communiste par Mao Zedong.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Lassa est de retour

Santé

Plusieurs cas suspects de fièvre virale hémorragique Lassa ont été détectés ces derniers jours.

L'UE met le paquet

Coopération

100 millions d'euros de l'Europe en faveur des campagnes de vaccination en Afrique.

Implication des Togolais de l'étranger

Diaspora

La Diaspora au Sénégal se mobilise à l'occasion du 61e anniversaire de l'indépendance du Togo.

Une avancée politique majeure

Coopération

Le nouvel accord entre les pays de l'OEACP et l'UE doit maintenant recevoir l'approbation du Parlement européen.