Mutualisation de la sécurité et du renseignement

09/10/2019
Mutualisation de la sécurité et du renseignement

Coopération plus étroite dans le domaine de la sécurité

La troisième session de la commission mixte Burkina-Faso-Togo a pris fin mardi soir à Lomé.

Quatorze accords de coopération ont été signés dans différents domaines. 

Les documents concernent la diplomatie, l'agriculture, la coopération militaire, transfrontalière et décentralisée, l'eau, l'environnement et la santé.

‘La mise en œuvre de ces accords contribuera sans doute au raffermissement des liens circulaires déjà existant entre nos deux Etats et va renforcer la  coopération et l'intégration de l'axe Ouagadougou-Lomé', a déclaré Alpha Barry, le ministre Burkinabè des Affaires étrangères.

Les deux pays vont également procéder à l’actualisation du mémorandum d'entente en matière de sécurité et de renseignement.

C’est un volet important de la coopération. Le Burkina Faso est en proie à l’insécurité en raison d’attaques terroristes de plus en plus fréquentes. En raison de la porosité des frontières, le Togo ne peut se considérer totalement à l’abri.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'UNICEF se mobilise pour aider les enfants des rues

Coopération

Le Togo compterait 7.000 enfants des rues, dont 3.000 rien que pour Lomé.

Protéger les consommateurs

Tech & Web

L’Autorité de certification électronique du Togo recrute des collaborateurs. 

Sauvegarder les emplois, soutenir l'économie

Social

Le conseil national du dialogue social (CNDS) a tenu jeudi sa première réunion de l’année.

Al-Sisi a relancé la coopération agricole avec l'Afrique

Coopération

Le secteur agricole égyptien a réussi à approfondir la coopération avec les pays africains. Au Togo et ailleurs.