Ouverture du sommet d'Accra

02/10/2008
Ouverture du sommet d'Accra

Le sixième sommet des chefs d'Etats et de gouvernements des pays Afrique-Caraïbes-Pacifique (ACP) s'est ouvert jeudi à Accra pour deux jours consacrés à l'augmentation des prix pétroliers et alimentaires, sur fond de crise financière mondiale. La réunion d'Accra, qui doit s'achever vendredi avec l'adoption d'une déclaration commune, devrait lancer un appel en faveur d'un prix du pétrole accessible.

Selon des sources proches de la rencontre, les pays ACP devraient également demander aux pays riches de les aider à développer des sources d'énergie de substitution plus durables.Ils réaffirmeront par ailleurs leur volonté de réduire l'impact de la flambée des prix alimentaires en développant localement des unités de transformation des produits agricoles.

Autre sujet important, la conclusion d'accords intérimaires de partenariat économique (APE) avec l'Union européenne (UE), un dossier qui divise les pays ACP. Actuellement, seule une vingtaine d'entre eux ont conclu de tels accords avec l'UE.

Créé en 1975, le groupe ACP comprend 48 pays d'Afrique subsaharienne (dont le Togo), 16 des Caraïbes et 15 du Pacifique.

Le président sortant du groupe, le chef d'Etat soudanais Omar el-Béchir, devait prendre part au sommet selon les organisateurs, tout comme le président ghanéen John Kufuor, qui lui succède à la tête de l'ACP, et le président du Gabon Omar Bongo.

Le Togo est représenté à Accra par le Premier ministre, Gilbert Houngbo.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les faux médicaments, un risque pour la santé

Santé

Près de 67 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis par la douane depuis un an.

Ode à l’Afrique et au Niger

Culture

La chanteuse togolaise Valentine Alvares poursuit une carrière à 200 à l’heure.

Les pieds dans le sable

Tech & Web

Comme chaque année, Togo Cellulaire prend possession de la plage de Lomé du 18 août au 8 septembre.

Le pays est trop dépendant des appuis extérieurs

Santé

Plus de 11 milliards de Fcfa ont été consacrés au Togo à la lutte contre le sida en 2018.