Ouverture du sommet de la Francophonie

18/10/2008
Ouverture du sommet de la Francophonie

Le XIIe sommet de la Francophonie s'est ouvert vendredi à Québec en présence de Gilbert Houngbo, le Premier ministre du Togo, dans un contexte de crise financière qui devrait planer sur les débats. Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon et le président de la Commission européenne José Manuel Barroso, qui a participé auparavant au sommet UE-Canada avec le président en exercice de l'Union européenne Nicolas Sarkozy, assistaient également à la cérémonie d'ouverture de ce sommet biennal qui doit se poursuivre jusqu'à dimanche.

Les dirigeants et leurs conjoints avaient auparavant été accueillis les uns après les autres par les Premiers ministres canadien Stephen Harper et québécois Jean Charest, co-hôtes de la réunion, ainsi que par le secrétaire général de la Francophonie Abdou Diouf.Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, dont le pays n'a jamais accepté d'intégrer l'Organisation internationale de la Francophonie, était présent en tant qu'invité spécial.

En revanche, le président de la République du Congo Joseph Kabila a renoncé à venir en raison de la dégradation de la situation sécuritaire dans le pays, et le président suisse en raison de la crise financière. Autres grands absents, le président ivoirien Laurent Gbagbo, le Rwandais Paul Kagame et la Mauritanie suspendue de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) après un coup d'Etat en août.

Quatre "enjeux" figurent, à la demande du Québec et du Canada, au menu du sommet: "démocratie et Etat de droit", "gouvernance économique", "environnement" et, pour la première fois en temps que thème à part entière, "la langue française".

Mais la crise financière et économique devrait dominer les débats.

Selon un projet de déclaration finale, la Francophonie s'engage à "soutenir la tenue d'un sommet international" pour donner une réponse "urgente et coordonnée" à la crise qui affole les marchés mondiaux.

L'OIF compte 55 pays et gouvernements membres ainsi que 13 pays observateurs.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un million d'euros de l'Allemagne

Coopération

L’Allemagne a mis à disposition du Togo un montant d’un million d’euros pour soutenir le pays dans sa lutte contre le coronavirus.

Aklesso Atcholi élu à la vice-présidence du Parlement de la Cédéao

Cédéao

Aklesso Atcholé, président du groupe parlementaire UNIR, a été élu 3e vice-président du Parlement de la Cédéao.

Essais cliniques

Santé

Une équipe de médecins togolais planchent sur plusieurs essais cliniques destinés à soigner des cas graves de covid-19.

Le corps médical à son tour touché par le covid

Santé

Trois médecins et un infirmer ont été testés positifs au coronavirus.