Première visite officielle de Faure en Israël

26/11/2012
Première visite officielle de Faure en Israël

Le président Faure Gnassingbe est arrivé lundi en fin d’après-midi en Israël pour une visite officielle de trois jours; la première depuis son arrivée aux affaires en 2005. Il est aussi le premier chef d’Etat à se rendre dans le pays après la conclusion d'un cessez-le-feu avec le Hamas. 

Sur le plan diplomatique, Lomé et Jérusalem entretiennent de très bonnes relations et partagent la même vision sur un certain nombre de grandes questions internationales, notamment sur la nécessité de parvenir à un règlement juste au Moyen-Orient.

L'influence du Togo est réelle en politique étrangère avec un siège non permanent au conseil de sécurité.

Les deux pays ont par ailleurs relancé leur coopération dans le domaine du développement avec la formation près de Tel-Aviv d’ingénieurs agronomes dont la finalité est la mise en œuvre d’une agriculture moderne et compétitive calquée sur ce qui est fait par Israël depuis des décennies.

Kodjo Menan, ambassadeur du Togo à l'ONU, et Marc Attali, directeur Afrique de l'Ouest et du Centre au ministère israélien des Affaires étrangères

Le président togolais a été accueilli à son arrivée à l’aéropport Ben Gourion par Benny Omer, l’ambassadeur d’Israël au Togo, et par plusieurs membres du gouvernement, dont les ministres de la Planification, de l’Agriculture, des Télécommications et du Développement à la Base ainsi que par le ministre conseiller en charge des questions diplomatiques à la Présidence.

Il a ensuite pris la route de Jérusalem pavoisée aux couleurs du Togo.

Durant son séjour, Faure Gnassingbé s’entretiendra avec son homologue Shimon Peres, avec le Premier ministre et le ministre des Affaires étrangères. Il rencontrera également les milieux d’affaires.

Photo haut de page : (de gauche à droite) Marc Attali, chef du Département Afrique de l’Ouest et du Centre au ministère israélien des Affaires étrangères,Talya Lador-Fresher, directrice du protocole du ministère israélien des Affaires, Faure Gnassingbé et Benny Omer, ambassadeur d’Israël au Togo

VOIR LE DIAPORAMA

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les pays de la Cédéao n'en font pas assez

Santé

Le Togo consacre 8% de son budget au secteur de la santé. Ce n'est pas le cas des autres pays de la région.

Il faut encourager la pharmacopée traditionnelle

Santé

Les plantes médicinales ont une vraie valeur thérapeutique. Mais attention aux charlatans.

Une question environnementale et de santé publique

Environnement

Le Togo ne dispose pas encore d’une stratégie de gestion et de traitement des produits chimiques et des déchets dangereux. C’est un vrai problème et une question environnementale.

Socle commun et partenariats régionaux

Coopération

Les négociations se poursuivent à Bruxelles depuis le mois de septembre entre le groupe des pays ACP et l'Union européenne afin de parvenir à un nouvel accord de coopération.