Accompagner le développement du commerce électronique

05/06/2018
Accompagner le développement du commerce électronique

L'essor du e-commerce passe par un regroupement régional

Ni Amazon, ni Alibaba ne sont présents au Togo. Un jour peut-être.

Une chose est sûre, le commerce électronique (e-commerce et m-commerce) se développe dans le pays à la faveur du développement d’internet, du 3G et de l’ADSL.

Des sites locaux se sont montés où l’on peut acheter ou vendre sa voiture, commander de l’alimentation ou des vêtements.

Le gouvernement a lancé mardi des consultations sur le développement du commerce en ligne. Les pouvoirs publics veulent disposer d’une stratégie propre susceptible de permettre un développement du secteur afin, notamment, de permettre la création d’emplois.

‘Le commerce électronique revêt un caractère important au regard de l’envergure qu’il prend dans le développement inclusif, social et économique dans les économies en développement’, a indiqué Bernadette Leguzim-Balouki, la ministre du Commerce.

Avant de se lancer,  les acteurs du secteur privé devront prendre en compte un certain nombre de paramètres essentiel comme l’étroitesse du marché togolais – qui incite à un regroupement régional – des infrastructures logistiques performantes, l’appui de partenaires comme la Poste et des accords avec les établissements bancaires et les opérateurs télécoms pour les paiements.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.

Savoir doser la prise d'antibiotiques

Santé

L’emploi inapproprié et massif des antibiotiques allié au manque d’information des médecins contribuent au développement de la résistance microbienne.