Améliorer l'environnement des affaires

03/04/2009
Améliorer l'environnement des affaires

Des délégués du Conseil régional de l'épargne publique et des marchés financiers de l'Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), de la Banque ouest africaine de développement (BOAD), de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et des experts fiscalistes, examinent à Lomé, au Togo, le rapport provisoire de l'étude relative à l'harmonisation de la fiscalité des valeurs mobilières au sein de leur espace économique.

La rencontre qui rentre dans le cadre de la mise en Œuvre du projet de renforcement du marché financier régional de l'UEMOA et du Programme de transition fiscale (PTF) adopté par le Conseil des ministres de l'Union en 2006, vise, selon les organisateurs, à "inciter l'investissement et la croissance économique et, à terme, à améliorer l'environnement des affaires au niveau communautaire".Par cette harmonisation, l'UEMOA entend "maintenir" un marché unique en son sein en évitant "les distorsions" au niveau de la fiscalité des valeurs mobilières.

Au centre des discussions, l'uniformisation de la fiscalité sur les revenus des valeurs mobilières, notamment les questions relatives aux intérêts payés sur les emprunts obligataires, les dividendes payées sur les actions et les plus values des cessions des titres en ce qui concerne les régimes que les taux.

Le Directeur de cabinet du Commissaire chargé des Politiques et de la fiscalité intérieure de l'UEMOA, présent à Lomé, a souligné que cette réforme va favoriser "un accès efficace des institutions financières de l'Union au marché international des capitaux et une attraction des investissements directs étrangers".

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Des spécialistes pour assurer un développement durable

Environnement

Le ministère de l’Environnement va recruter par concours 750 spécialistes de la protection de la nature.

Une initiative qui arrive à maturité

Coopération

L’initiative Muskoka (Projet d’amélioration de la santé maternelle et infantile) a été lancée il y a 5 ans.

Une politique d’inclusion maîtrisée

Développement

98 milliards de Fcfa, c’est le montant des crédits accordés depuis 7 ans par le Fonds national de la finance inclusive (FNFI).

Restitution du patrimoine togolais

Culture

Le débat sur les restitutions d’œuvres d’art est une préoccupation ancienne.