Après le Togo, Moov bute au Bénin

10/07/2007
Après le Togo, Moov bute au Bénin

L'Autorité transitoire de régulation des postes et télécommunications du Bénin (ATRPT-Bénin) a suspendu lundi la licence de l'opérateur de téléphonie mobile, Moov, pour "non-respect" de la convention et des cahiers de charges. Selon le texte de l'ATRPT, Moov a violé des dispositions de son cahier des charges qui stipule entre autre que "tout projet de cession doit être notifié à l'autorité de régulation par le titulaire de la licence et que la licence d'exploitation ne peut être cédée ou transférée qu'après approbation de l'autorité de régulation".

Le Bénin reproche à la Société Telecel d'avoir opéré une substitution d'opérateur en passant de Telecel à Moov par suite d'acquisition d'entreprise sans obtenir préalablement l'approbation de l'Autorité de tutelle.Une situation identique à celle rencontrée par Moov au Togo lors de son lancement en décembre 2006.

Après une inauguration en fanfare avec des soirées somptueuses et distribution de téléphones gratuites, Moov avait reçu une mise en demeure des autorités togolaises pour se conformer à la réglementation en vigueur.

Car comme au Bénin, Moov a racheté Telecel Togo. Mais cela ne signifie pas une reprise de la licence. Tout nouvel opérateur, y compris lors d'une cession, est supposé renégocier avec l'autorité de tutelle.

Pour le moment, Moov poursuit son activité au Togo, mais le problème de licence n'est toujours pas réglé.

Cet opérateur, propriété du groupe Atlantique, a comme principal actionnaire Etisalat de Dubaï. Il est aussi présent en Côte d'Ivoire, au Gabon, au Burkina, en Centrafrique et au Niger.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Contrer la menace

Tech & Web

Un sommet international sur la cybersécurité aura lieu à Lomé les 25 et 26 octobre prochains.

Cause commune

Culture

Rencontre inédite entre la chanteuse togolaise Valentine Alvares et le rappeur Ghanéen AJ Nelson.

Trop, c'est trop

Faits divers

Un nouveau corps sans vie a été repêché mardi dans le 4e lac de Lomé (qui récupère les eaux de pluie).

Lecture pour tous

Culture

L'OIF appuie le gouvernement pour l'installation de Centres de lecture et d'animation.