Concentré de réussite

25/04/2019
Concentré de réussite

Exportations en direction de l'Europe

Transformer pour prospérer. C’est le mot d’ordre du monde agricole. Un mot d’ordre largement soutenu par le gouvernement.

La société ‘Jus Délice SA’ a inauguré jeudi son usine de transformation de fruits biologiques pour l'exportation.

Installée sous statut zone franche à Gbatope (Zio), à proximité de la route Tsévié-Tabligbo, l’unité va d’abord produire du jus d'ananas en fûts de 220 Kg pour l'exportation en direction des industriels conditionneurs européens.

Le volume prévisionnel pour la première année est de 3000 tonnes.

800 petits producteurs des environs ont été identifiés et formés aux règles de l'agriculture biologique pour être certifiés et pouvoir approvisionner l'usine. 

‘Jus Délice SA’ a bénéficié d’une subvention de 130 Millions de Fcfa de du programme DEVELOP PPP de la Coopération allemande.

Faure Gnassingbé à son arrivée sur le site

Développer la transformation de l’ananas et renforcer la compétitivité de la filière sont les objectifs du projet. 

Il va se concentrer sur ce maillon tant en amont pour organiser les producteurs et les accompagner dans le respect des cahiers des charges au niveau de la productivité et de la qualité des produits qu’en aval au niveau des unités de transformation pour améliorer le conditionnement et respecter les normes sanitaires.

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu sur place pour l’inauguration et a salué l’initiative qui va dans le sens de la stratégie préconisée par le gouvernement pour développer l’agriculture.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le dernier voyage

Culture

Jimi Hope a été inhumé samedi au cimetière de Bè-Kpota en présence de nombreux amis.

Après le Togo, la Guinée

Sport

Didier Six, l’ancien entraîneur des Eperviers du Togo (2012), a été nommé sélectionneur de l’équipe de Guinée.

Ils ont eu beaucoup de chance

Faits divers

Une vingtaine de naufragés togolais ont regagné Lomé vendredi soir.

Un milliard de dollars pour combattre le terrorisme

Cédéao

Un milliard de dollars sur 4 ans pour combattre le jihadisme: c'est la décision phare du sommet extraordinaire de la Cédéao.