Financement et garantie du secteur agricole

19/04/2018
Financement et garantie du secteur agricole

Taux d'intérêts préférentiels

Le gouvernement souhaite favoriser la transformation agricole afin de créer de l’emploi, de la richesse et parvenir à une amélioration des revenus des populations rurales. C’est l’un des axes du Plan national de développement (PND), qui sera lancé prochainement.

Cette volonté de transformation passe par la création d’agropoles ; la première verra le jour dans la région de Kara (Nord du Togo).

Mais l’un des obstacles à la réussite du projet est la difficulté pour les agriculteurs d’obtenir des financements.

C’est la raison pour laquelle le gouvernement a adopté un décret qui propose la mise en place d’un dispositif innovant de financement et de garantie du secteur agricole.

Le dispositif devrait permettre à près un million de producteurs d’ici 2021 de bénéficier d’une stratégie d’agrégation à travers des mécanismes tels que la professionnalisation des chaînes de valeur, l’inclusion financière et les coopératives. 

Les agriculteurs pourront disposer de lignes de crédit jusqu’à dix fois le capital d’amorçage investi dans un délai de 10 ans afin de porter les prêts agricoles de 0,3% à 5% du total des prêts bancaires. Grâce à l’amélioration des capacités d’analyse des projets agricoles à travers la mise en place de bureaux agricoles, les banques seront amenées à accorder plus facilement des crédits à taux d’intérêts modérés ou réduits.

Un mécanisme innovant susceptible de donner un coup d’accélérateur à la création des technopoles agro-alimentaires.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'Allemagne et le Togo ont tout à gagner

Tourisme

Le nouveau ministre de la Culture et du Tourisme, Kossivi Egbetonyo, a rencontré vendredi l’ambassadeur d’Allemagne, Christoph Sander.

Le Roy : 'Un but suffit pour se qualifier'

Sport

Le sélectionner des Eperviers, Claude Le Roy, a un historique qui joue en sa faveur. Un bon présage pour les Eperviers ?

Lomé, hub de la Francophonie en Afrique de l'Ouest

Coopération

Le Togo et l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) ont signé jeudi à Lomé le renouvellement de l’accord de siège du bureau régional à Lomé (BRAO).

L'approche contractuelle donne de bons résultats

Santé

Le gouvernement s’est engagé récemment dans une politique de modernisation du système de santé, largement déficient.