Financements immédiats de la Banque mondiale

13/12/2007
Financements immédiats de la Banque mondiale

La Banque mondiale va aider le Togo à redresser son économie qui traverse une période difficile, avec une croissance en berne par rapport aux autres pays de la région, a annoncé à Lomé un haut responsable de cette institution. La croissance annuelle n'a pas atteint 2% depuis 2005, selon les principaux indicateurs macro-économiques publiés en avril par l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).

"La Banque mondiale va aider le Togo avec des financements immédiats au profit des populations défavorisées", a déclaré James Bond, le directeur des opérations de la BM pour le Togo lors d'une conférence de presse mercredi 12 décembre.M. Bond séjourne à Lomé depuis le 28 novembre à la tête d'une mission de la Banque mondiale appuyée par des experts du Fonds monétaire international et de la Banque africaine de développement (BAD).

Ces experts ont eu des entretiens avec des ministres et des responsables de certaines entreprises dont celles chargées de gérer le phosphate et le coton, les deux principaux produits d'exportation aujourd'hui sinistrés.

"Il faut reconnaître que l'Etat togolais a fait du surplace ces quinze dernières années. Il a beaucoup investi dans les entreprises publiques, un secteur qui a été mal géré", a souligné M. Bond.

"Trois dons d'environ 2,5 milliards de francs CFA (3,8 millions d'euros) ont été approuvés la semaine dernière à Washington pour aider le Togo à préparer notamment un programme de réformes économiques en vue de stimuler la croissance et renforcer la gestion des finances publiques", a-t-il souligné.

Comme d'autres bailleurs de fonds, le FMI et la BM n'ont plus mené depuis plusieurs années d'opérations de grande envergure au Togo, au lendemain de la rupture en 1993 des relations entre l'Union européenne (UE) et Lomé pour "déficit démocratique".

Cette situation a contraint l'Etat à accumuler les dettes.

Selon des experts de la BM, le montant de la dette du Togo vis-à-vis de l'institution s'élève à 135 millions de dollars (environ 67,5 milliards de francs CFA).

Les efforts déployés par les autorités depuis un an, notamment en matière de respect des droits de l'homme, ont amené récemment l'UE et plusieurs autres partenaires étrangers à renouer avec Lomé.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les gros bras ne font plus les malins

Faits divers

La police a appréhendé huit personnes qui faisaient partie d’un réseau de ‘gros bras’ chargé d'intimider des vendeurs ou des acquéreurs lors de litiges fonciers.

Le cartable magique de Victor Agbegnenou

Diaspora

Le Club diplomatique de Lomé accueillait mardi soir le franco-togolais Victor Agbegnenou, concepteur du cartable numérique.

100 milliards décaissés en 10 ans

Développement

L'Agence nationale pour développement à la base (ANADEB) a pour mission de sortir les plus fragiles de la misère.

Achats en toute sécurité

Tech & Web

Il y aura bientôt autant de sites marchands que d’habitants au Togo.