Kao Baodadi: « Nous voulons faire de Kara un pôle économique de premier plan »

21/12/2008
Kao Baodadi: « Nous voulons faire de Kara un pôle économique de premier plan »

Au lendemain de l'ouverture officielle par le chef de l'Etat du premier Salon industriel et commercial de Kara, Kao Baobadi, président du comité d'organisation, se déclare satisfait tant par l'organisation que par l'intérêt suscité auprès du public. La plupart des manifestations commerciales sont organisées à Lomé et c'est la première fois que Kara accueille une foire de cette dimension.

##S_B##Republicoftogo.com : Votre premier sentiment 24h après l'ouverture

Kao Bodabadi :

C'est un sentiment de joie et de satisfaction qui dominent. Je suis vraiment content de la mobilisation extraordinaire des populations de Kara et de ses environs. Après tant de semaines de sacrifices et d'efforts, je me sens soulagé. Je voudrais surtout me féliciter de l'intérêt national qui s'en est dégagé.

Republicoftogo.com : Un intérêt semble-t-il manifesté par le président Faure qui a inauguré le Salon.

Kao Baobadi :

Le Chef de l'Etat nous a effectivement fait l'honneur de présider personnellement la cérémonie d'ouverture de ce grand rendez-vous, malgré son agenda chargé. Pour nous les signes sont clairs. c'est une reconnaissance et nous tenons à le remercier pour cela.

Republicoftogo.com : Cette reconnaissance vous donne des ambitions ?

Kao Baobadi :

Tout à fait. Nous avons l'ambition de faire plus à la prochaine édition. Nous espérons inscrire Sicka dans le cadre de la relance de notre économie. Nous voulons faire de Kara un pôle d'intérêt pour les opérateurs économiques du Togo, mais surtout aussi de l'international.

Nous osons croire que nous bénéficierons du concours de toutes les autorités et des opérateurs économiques pour atteindre ce objectif.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Contrat pro pour Hakim Traoré

Sport

Le germano-togolais Hakim Traoré a signé vendredi son premier contrat professionnel avec VFL Osnabrück (Allemagne).

Une approche innovante de l'agriculture

Développement

La BAD a accepté de continuer à financer le PAIEJ-SP. Une phase 2 est à l'étude.

Une fausse bonne idée

Environnement

Les déchets ménagers peuvent-ils servir de protection contre les inondations ?

Le Nord n'est pas oublié

Développement

Le déficit en eau est patent dans le Nord du Togo (Savanes, Kara et Centrale). Un problème pour l’agriculture, mais aussi pour les habitants.