L'OHADA offre toutes les garanties au secteur privé

19/11/2018
L'OHADA offre toutes les garanties au secteur privé

Les investisseurs doivent évoluer dans un environnement de confiance

Le climat des affaires s’est nettement amélioré ces dernières années au Togo. Les investisseurs recherchent avant tout les opportunités, mais également, et c’est normal, la sécurité juridique.

C’est dans ce contexte que les magistrats des Chambres commerciales du tribunal de première instance et de la Cour d’appel de Lomé se forment à partir de lundi à l’acte uniforme de l’OHADA (Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires) sur la sûreté et le recouvrement des créances. 

'La sécurité juridique, nous l’avons déjà dans les textes. Il faut que les magistrats appliquent la loi de façon rigoureuse et totalement professionnelle’, explique Koami Gaméli Lodonou, secrétaire exécutif de la Commission nationale OHADA.

La mission de l’organisation est d’harmoniser le droit des affaires aux fins de garantir, au niveau des Etats membres, une sécurité juridique et judiciaire pour les investisseurs et les entreprises.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les pays de la Cédéao n'en font pas assez

Santé

Le Togo consacre 8% de son budget au secteur de la santé. Ce n'est pas le cas des autres pays de la région.

Il faut encourager la pharmacopée traditionnelle

Santé

Les plantes médicinales ont une vraie valeur thérapeutique. Mais attention aux charlatans.

Une question environnementale et de santé publique

Environnement

Le Togo ne dispose pas encore d’une stratégie de gestion et de traitement des produits chimiques et des déchets dangereux. C’est un vrai problème et une question environnementale.

Socle commun et partenariats régionaux

Coopération

Les négociations se poursuivent à Bruxelles depuis le mois de septembre entre le groupe des pays ACP et l'Union européenne afin de parvenir à un nouvel accord de coopération.