La filière noix de cajou a de grandes ambitions

23/02/2019
La filière noix de cajou a de grandes ambitions

Forte demande à l'export

La campagne de commercialisation de la noix brute de cajou (anacardes) a été lancée vendredi à Dapaong (nord Togo). 

La production devrait atteindre 24.000 tonnes avec un volume de transformation d’un peu plus de 7000 tonnes.

Une hausse significative par rapport à la campagne précédente. Mais le gouvernement mise sur 60.000 tonnes d’ici 2022 et davantage de transformation locale.

Pour aider cette filière, un contrat programme de 4 ans a été signé avec le conseil interprofessionnel.

L’objectif est, d’une part de booster la production, mais aussi de créer des emplois. 21.500 créations sont annoncées.

Certains agriculteurs (et pépiniéristes, transformateurs, acheteurs et exportateurs) pourront bénéficier de prêts bancaires à faibles taux grâce au dispositif MIFA (Mécanisme incitatif de financement agricole).

La filière cajou est la 4e en termes d’exportation. 

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le trafic aérien ouest-africain s'est effondré

Uemoa

La baisse du trafic aérien dans la zone UEMOA est de l’ordre de 95%. Un désastre.

Et voici le Waze togolais

Société

Une nouvelle application mobile d'assistant à la conduite et de navigation vient d'être lancée.

Développement humain et inclusion financière

Développement

Chercher de solutions innovantes pour faciliter l'accès des travailleurs informels aux systèmes de protection sociale.

Le CVO est-il efficace ?

Santé

Le Togo va réaliser des tests pour savoir si le 'covid-organics' développé à Madagascar est vraiment efficace.