La route de tous les dangers

19/01/2008
La route de tous les dangers

Les chauffeurs routiers du Togo et du Bénin en ont ras le bol ! Eux qui sont habitués à faire la route Lomé-Cotonou ne supportent plus les situations qu'ils doivent endurer sur cet axe quotidiennement. Taxes sauvages, braquages, paiements non justifiés aux postes frontière, opérations zélées de la police, insécurité sur la route ; cette liste n'est pas exhaustive mais en dit long sur le climat qui règne sur ce tronçon international.

C'est pourquoi, les conducteurs routiers du Bénin et du Togo viennent de mettre en place à Lomé une unité d'action au niveau de deux syndicats (USYNCORT pour le Togo et COSYCOTRAB pour le Bénin)Cette unité a des objectifs clairs : démanteler les barrières non tarifaires ; diminuer les contrôles des forces de l'ordre ; rendre fluide, compétitif et efficace le corridor Abidjan – Lagos qui traverse le Togo et le Bénin ; harmoniser aussi les frais de chargements, solliciter l'intervention des syndicats en cas d'accidents, enfin convaincre les pays de la région de diminuer les taxes frontalières.

La route internationale Lomé-Cotonou est stratégique d'un point de vue économique. Elle est aussi utilisée chaque année par des millions de voyageurs pour le déplacement dans la région.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

En route pour Bruxelles

Uemoa

Assoukou Raymond Krikpeu, le représentant de la Commission de l'UEMOA à Lomé est arrivé au terme de sa mission.

Assurer une meilleure surveillance

Santé

Les accusations sont récurrentes. Le gouvernement ne ferait rien pour moderniser le système hospitalier. 

Il ne faut pas tout mélanger

Santé

Alors que le traitement anti-Covid d'AstraZeneca était en phase 3 de développement, le groupe pharmaceutique a annoncé que son efficacité n'avait pu être prouvée.

Résultats du jour

Sport

La 14e journée du championnat de D1 s’est déroulée mercredi.