Lomé appliquera les « règles de Rotterdam »

24/09/2009
Lomé appliquera les « règles de Rotterdam »

Quinze pays, dont le Togo, les Etats-Unis, les Pays-Bas et l'Espagne, ont signé mercredi à Rotterdam la nouvelle Convention des Nations unies sur le transport maritime de marchandises, a-t-on appris de source officielle aux Pays-Bas. La Convention, appelée "Règles de Rotterdam", harmonisera et actualisera les règles existantes en matière de transport maritime de marchandises

"Les ++Règles de Rotterdam++ vont relancer le commerce mondial, dont 80% s'effectue par mer", ont souligné le ministère néerlandais des Transports, la ville de Rotterdam et le Port de Rotterdam dans un communiqué commun.Rotterdam est le plus grand port européen.

"Si la même loi s'applique au monde entier, cela rendra le commerce international plus efficace et plus clair", ont-ils ajouté.

Les signataires de la Convention sont le Congo-Brazzaville, le Danemark, l'Espagne, les Etats-Unis, le Gabon, le Ghana, la Grèce, la Guinée, le Nigeria, la Norvège, les Pays-Bas, la Pologne, le Sénégal, la Suisse et le Togo.

Le texte n'entrera en vigueur qu'un an après sa ratification par vingt pays, selon la même source. Il avait été adopté par l'Assemblée générale de l'ONU en décembre 2008.

Il vise à remplacer des textes dépassés, qui ne tiennent pas compte des évolutions technologiques, comme le transfert électronique de données, selon une déclaration publiée sur le site internet de la Convention.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Asky transporteur officiel du PAM

Coopération

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a installé au Ghana son centre de réponse africain au covid-19.

Grand Lomé : la pré-collecte est à la charge des communes

Environnement

Le District autonome du grand Lomé (DAGL) a lancé l’offensive contre les dépotoirs sauvages.

Un drame qui ne restera pas impuni

Faits divers

Un fonctionnaire de police a ouvert le feu jeudi sur un laveur de voitures qui a été mortellement atteint.

La clé sous la porte

Tourisme

A Lomé, l’industrie hôtelière est sinistrée. Certains établissement songent à mettre la clé sous la porte.