Négociations en cours pour l'exploitation de bauxite

25/07/2007
Négociations en cours pour l'exploitation de bauxite

La société d'exploitation minière "Bahamas Mining" va débourser la somme de 20 milliards de Fcfa pour l'exploitation d'un important gisement de bauxite dans la localité d'Agou située à environ 110 km au nord-ouest de Lomé, a-t-on appris mardi de source proche du ministère d'Etat des Mines et de l'Energie.

Les négociations sont en cours entre les autorités togolaises et cette société qui devraient logiquement aboutir à la signature d'un contrat d'exploitation.Le bauxite est une roche sédimentaire de couleur rougeatre, composée surtout d'alumine, avec oxyde de fer et silice, et exploitée comme minerai d'aluminium.

Les deux parties négocient également sur la possibilité d'exploiter le gisement de fer de Bandjéli à environ 400 km au nord-ouest de la capitale du Togo.

 

Par ailleurs, des explorations géologiques récemment effectuées ont permis de mettre en évidence la présence d'or dans certaines zones du sous-sol togolais.

Le Togo exploite déjà certaines richesses de son sous-sol dont le phosphate et le clinker pour la production locale du ciment.

Le pays est l'un des grands exportateurs de phosphate réputée de très bonne qualité vers l'Europe et l'Asie, notamment le Japon.

Le pétrole récemment découvert en offshore profond fait l'objet d'un contrat en négociation avec une compagnie occidentale.

© Xinhua avec spécial avec republicoftogo.com

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Mali doit respecter ses engagements

Cédéao

La 58e session ordinaire de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de la Cédéao s’est achevée samedi.

4,5 millions de Togolais pourraient être vaccinés

Santé

60% de la population sera concernée par la prochaine campagne de vaccination contre le Coronavirus.

Course à pied et à la voile

Sport

Une nouvelle et bien étrange discipline sportive vient de faire son apparition.

Défense des consommateurs

Tech & Web

L’ARCEP veut mettre un peu d’ordre sur le marché de la téléphonie mobile. Il était temps.