Tarifs sous contrôle

28/08/2018
Tarifs sous contrôle

Sans subventions, l'essence serait beaucoup plus chère

Comme à chaque augmentation des carburants, la population redoute une hausse du prix des transports ou des produits de première nécessité.

Ce ne sera pas le cas a indiqué mardi le gouvernement.

‘En accord avec les syndicats des transporteurs, cette augmentation ne saurait avoir des répercussions sur les tarifs des transports urbains, interurbains et des marchandises actuellement en vigueur’, indique un communiqué signé par les ministres des Finances, du Commerce et des Transports.

Depuis mardi, l’essence et le gasoil sont un peu plus chers à la pompe : + 50 centimes.

Une hausse modérée mais nécessaire en raison de l'évolution des cours mondiaux.

Il faut cependant rappeler que l’Etat continue de subventionner très largement les produits pétroliers. Ce qui coûte des milliards au Trésor public.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

CAN : cuisante défaite

Sport

L'équipe algérienne de football s'est qualifiée dimanche en phase de poules des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations.

Filets sociaux : lancement du transfert monétaire

Développement

La phase opérationnelle de la sous-composante ‘transfert monétaire’ du projet de filets sociaux et services de base (FSB) débutera en décembre.

Intensification des investissements dans les infrastructures urbaines

Développement

Le gouvernement et la Banque mondiale ont lancé vendredi le Projet d’infrastructures et de développement urbain (PIDU). 

L'alpha et l'omega du développement

Développement

Le Premier ministre s’est exprimé jeudi au dernier jour du Forum sur les énergies nouvelles organisé par la BOAD.