Transport en Afrique : un frein au développement

16/11/2009
Transport en Afrique : un frein au développement

Le ministre des Travaux publics et des Transports, Comlan Kadjé, a lancé lundi les travaux de la 9e réunion des pays membres du réseau de solidarité international sur les transports et la recherche an Afrique sub –saharienne (SITRASS). Une vingtaine de pays sont représentés à cette réunion dont le thème est : « 1989 -2009, 20 ans d'analyse des systèmes de transport en Afrique, bilan, interrogations et perspectives ».

« Cette neuvième édition du SITRASS intervient à une étape très importante pour la mise en Œuvre de la stratégie nationale de transport au Togo. Elle constitue de ce fait, une opportunité de confronter nos approches et nos expériences en vue d'optimiser de renforcer nos programmes nationaux et régionaux » a déclaré le ministre. Le mauvais état des routes et pistes, la vétusté des moyens de transport, les surcharges des passagers, sont autant de freins qui ralentissent l'éclosion du secteur des transports en Afrique.

La mission de SITRASS consiste à élaborer une stratégie qui prenne en compte tous ces paramètres en vue de créer un réseau de transport crédible sur le continent.

Les participants évoqueront également les questions relatives au transport aérien, ferroviaire et maritime.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Délinquance transfrontalière

Faits divers

Neuf personnes ont été arrêtées par la police. La petite bande avait l’habitude de commettre ses méfaits à Lomé avant de repartir au Ghana.

Des spécialistes pour assurer un développement durable

Environnement

Le ministère de l’Environnement va recruter par concours 750 spécialistes de la protection de la nature.

Une initiative qui arrive à maturité

Coopération

L’initiative Muskoka (Projet d’amélioration de la santé maternelle et infantile) a été lancée il y a 5 ans.

Une politique d’inclusion maîtrisée

Développement

98 milliards de Fcfa, c’est le montant des crédits accordés depuis 7 ans par le Fonds national de la finance inclusive (FNFI).