Vers un nouveau cycle de croissance en Afrique

18/05/2021
Vers un nouveau cycle de croissance en Afrique

Faure Gnassingbé

Le Président français Emmanuel Macron accueille aujourd’hui le Sommet sur le financement des économies africaines au Grand Palais Éphémère, à Paris. 

Une trentaine de chefs d’État et de Gouvernement ainsi que des dirigeants d’organisations internationales y participent. 

Le président Faure Gnassingbé assiste à ce sommet.

Cette rencontre internationale fait suite à la diffusion d’une tribune de 18 dirigeants africains et européens publiée le 15 avril 2020, en faveur d’une mobilisation de la communauté internationale pour affronter les conséquences de la crise sanitaire et économique causée en Afrique par la pandémie.

Pour Faure Gnassingbé, ‘Ce sommet est l’occasion d’apporter une réponse ambitieuse et coordonnée au choc qui a frappé les économies du continent africain (…)  Au-delà des aspects conjoncturels, le présent sommet vise à poser les bases d’un nouveau cycle de croissance en Afrique, qui sera un relais nécessaire pour l'ensemble de l'économie mondiale. L’enjeu est donc de travailler à ce nouveau partenariat pour consolider notre développement commun’.

Selon M. Gnassingbé, le financement soutenable des économies est une question d’importance et la question de l’appui au secteur privé africain l’est davantage encore. 

‘Il n’y aura pas de relance forte sans l’amélioration des conditions de financement, en Afrique et à l’international, du secteur privé africain’, estime le chef de l’Etat togolais.

Le sommet entérinera deux avancées clés de long terme : un nouveau cadre commun d’allégement de dette, acté fin 2020, qui impose une égalité de traitement à tous les créanciers. Et une allocation historique de DTS, la monnaie de réserve du FMI, à hauteur de 650 milliards de dollars, dont 33,7 milliards pour l’Afrique basés sur les quotes-parts au capital du FMI. 

La dernière, de 250 milliards, datait de 2008 pendant la crise financière. L’idée sur la table est que les pays développés remettent au pot une partie de ces 650 milliards qui leur revient pour verser à ceux qui en ont besoin. 

Reste à fixer les modalités pratiques, qui devraient passer par des fonds d’aide du FMI.

Un autre volet du sommet sera consacré au soutien du secteur privé, surtout les PME et les TPE, levier clé pour stimuler une croissance endogène et créer les millions d’emplois nécessaires face à l’explosion démographique. L’enjeu est de leur faciliter l’accès aux financements, aujourd’hui très contraints et très chers. 

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

A Lomé, encore trop d'antivax

Santé

De nombreux togolais sont réticents à l’idée de se faire vacciner contre le Coronavirus. 

Israël est de retour

Union Africaine

Israël est redevenu un pays observateur à l'Union africaine.

Ca débute mal à Tokyo

Sport

Deux joueurs de l'équipe sud-africaine de football ainsi qu'un membre de l'encadrement, installés dans le Village olympique des JO de Tokyo, ont été testés positifs.

Schéma vaccinal complet : feu vert pour le Covishield

Santé

Les vaccins AstraZeneca/Covishield - ceux administrés au Togo - sont désormais reconnus par les pays de l'UE.