Des écoliers descendent 'spontanément' dans les rues

05/04/2018
Des écoliers descendent 'spontanément' dans les rues

Un petit groupe d'écoliers du public jeudi dans les rues de Lomé

Encouragés par leurs professeurs, des élèves du public ont manifesté jeudi et tenté de troubler les cours dans les établissements privés épargnés par les grèves à répétition.

Ce mouvement qui est tout sauf spontané de la part de gamins parfois très jeunes n’est pas le premier du genre. Les enseignants espèrent ainsi faire pression sur le gouvernement.

‘Nous n’avons plus cours depuis des mois. Dans le privé ils travaillent normalement et pourront passer les examens de fin d’année sans problème. Ce qui n’est pas normal’, explique Kossi, 15 ans, devant l’entrée d’une école privée de la capitale.

Pour les parents d’élèves déjà fatigués par une année scolaire chaotique, voir leurs bambins errer dans les rues n’est pas une perspective forcément réjouissante.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Route maudite ?

Faits divers

La route nationale 1 est-elle maudite ? En 48h, deux accidents ont causé la mort d’au mois 7 morts et des dizaines de blessés.

Emmanuel Sogbadji, un artiste perfectionniste

Culture

Marc Vizy, l’ambassadeur de France à Lomé, a remis mercredi les insignes de Chevalier des Arts et Lettres à Emmanuel Sogbadji.

Le Parlement de la Cedeao n'a jamais évoqué un report des élections

Cédéao

Le contexte électoral est propice aux tentatives de désinformation. Internet est un accélérateur de fausses informations.

Terrorisme : anticiper une éventuelle menace

Coopération

Les forces de sécurité togolaises, en partenariat avec la France, ont achevé mercredi un exercice destiné à lutte contre la menace terroriste.