Sambiani Sankardja Laré a pris ses fonctions

26/03/2009
Sambiani Sankardja Laré a pris ses fonctions

Le nouveau ministre des Enseignements primaires, Secondaires et de l'Alphabétisation, Sambiani Sankardja Laré, a pris ses fonctions jeudi. Une cérémonie de passation de services s'est déroulée dans la matinée au ministère. « Je voudrais exprimer toute ma gratitude et ma reconnaissance au président de la république qui a fait de moi un ministre depuis 2005. Mon travail à ses côtés m'a apporté richesse intellectuelle, savoir faire et une meilleure approche des problèmes de la société au Togo. Je suis pleinement satisfait » a déclaré le ministre sortant, Yves Madaw Nagou.

Il a salué le parcours de son successeur, bien armé pour gérer le secteur de l'éducation. « Votre expérience d'enseignement, d'inspecteur et de haut fonctionnaire de l'Unesco me rassure sur vos capacités à mener à bien la mission que le chef de l'Etat vient de vous confier », a-t-il indiqué.Sambiani Sankardja Laré a invité les collaborateurs du ministère à l'aider à relever le défi de l'éducation.

« Je connais la compétence et l'efficacité de chacun d'entre vous, et je compte sur vous pour poursuivre le chemin tracé par mon prédécesseur » a souligné M. Laré qui a remercié le président Faure Gnassingbé pour cette nomination.

Yves Madaw Nagou avait quitté le gouvernement mardi dernier.

En photo : Yves Madaw Nagou (à gauche) et Sambiani Sankardja Laré

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le trafic aérien ouest-africain s'est effondré

Uemoa

La baisse du trafic aérien dans la zone UEMOA est de l’ordre de 95%. Un désastre.

Et voici le Waze togolais

Société

Une nouvelle application mobile d'assistant à la conduite et de navigation vient d'être lancée.

Développement humain et inclusion financière

Développement

Chercher de solutions innovantes pour faciliter l'accès des travailleurs informels aux systèmes de protection sociale.

Le CVO est-il efficace ?

Santé

Le Togo va réaliser des tests pour savoir si le 'covid-organics' développé à Madagascar est vraiment efficace.