Pas de risques pour les habitations

05/02/2019
Pas de risques pour les habitations

Le 4e lac à Lomé

Les habitations situées à proximité du 4e lac destinées à recueillir les eaux de pluie ne sont aucunement menacées par les travaux de dragage en cours. Garanties données mardi aux habitants par Koffi Etonam Adadji, le directeur général de l’ANGE (Agence nationale de gestion de l’environnement).

‘Non seulement le projet a été validé par la direction des Mines, mais il a aussi fait l’objet de trois études de faisabilité concluantes’, a-t-il déclaré.

Pas de risques d’affaissement du terrain donc.

‘Le gouvernement a initié le projet du 4e lac afin de régler les problèmes d’assainissement et de réduire les risques d’inondation. Le curage est destiné à assurer la viabilité et l’efficacité des équipements’, a indiqué le patron de l’ANGE.

L’extraction est réalisée par une machine qui peut pomper le sable jusqu’à la limite de 10 mètres  de profondeur. 

L’union européenne a financé en grande partie le Projet d’aménagement urbain du Togo (PAUT 2) dont la construction de ce 4e lac de 26 hectares, d’une capacité d’évacuation de 780 000 m3, ainsi que le drainage d’eaux pluviales dans les zones urbaines de Lomé (Akodesséwa, zone portuaire, Adakpamé, Adamavo, Kagnyikopé, Kagomé, Baguida, notamment).

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le coup de gueule du ministre de la Santé

Santé

Moustapha Mijiyawa, le ministre de la Santé, a poussé un coup de gueule vendredi. Et il a bien raison.

Exercice conjoint avec l'Egypte

Coopération

Les forces spéciales égyptiennes et togolaises ont lancé la deuxième phase d'un exercice militaire conjoint de lutte contre le terrorisme.

Un ‘G5 côtier’ pour faire face au terrorisme ?

Coopération

Un projet de coopération transfrontalière sur le modèle du G5 Sahel pourrait voir le jour en Afrique de l’Ouest. 

Une Maison des femmes ouverte à Sotouboua

Développement

Une Maison des femmes a été inaugurée lundi à Sotouboua (région centrale) par le ministre de l’Urbanisme, Ayeva Koko.